Attentat à Copenhague : "C'était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer"

14/02/15 à 18:48 - Mise à jour à 19:22

Source: Belga

Des dizaines de coups de feu ont été tirés samedi après-midi à Copenhague contre un bâtiment qui accueillait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression et auquel participaient Lars Vilk, le dessinateur suédois menacé de mort après avoir réalisé des caricatures de Mahomet en 2007, ainsi que l'ambassadeur de France François Zimeray.

Attentat à Copenhague : "C'était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer"

© Reuters

"Ils nous ont tiré dessus de l'extérieur. C'était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer", a déclaré à l'AFP l'ambassadeur François Zimeray, joint alors qu'il se trouvait encore sur les lieux.

UNe personnes a été tuée. Trois policiers ont été blessés dans la rue en tentant de protéger les lieux, ont indiqué les médias danois, citant des témoins de la scène.

"Intuitivement je dirais qu'il y a eu au moins 50 coups de feu, et les policiers ici nous disent 200. Des balles sont passées à travers les portes et tout le monde s'est jeté à terre", a-t-il raconté.

"On a réussi à s'enfuir de la pièce, et là on reste à l'intérieur car c'est encore critique. Les assaillants n'ont pas été attrapés, ils peuvent très bien être encore dans le quartier", a expliqué M. Zimeray.

"Il y avait plusieurs dizaines de personnes" dans la salle, a écrit sur Twitter une militante de Femen qui assistait au débat, Inna Shevchenko.

Contactés par l'AFP, la police de Copenhague et les services de renseignement (PET) se sont refusés à tout commentaire.

Lars Vilks, artiste suédois, est connu pour avoir publié en 2007 des caricatures ridiculisant le prophète Mahomet. Il vit sous protection policière depuis. Deux personnes seraient désormais recherchées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires