Attaque de Boko Haram au Niger: 7 soldats nigériens et 14 islamistes tués

21/02/15 à 17:42 - Mise à jour à 19:04

Source: Belga

Sept soldats nigériens et 14 combattants de Boko Haram sont morts vendredi soir lors de combats survenus dans un village du sud-est du Niger attaqué par le groupe islamiste armé, a-t-on appris samedi auprès de l'armée nigérienne.

Attaque de Boko Haram au Niger: 7 soldats nigériens et 14 islamistes tués

"Tous unis contre Boko Haram", manifestation le 17 février dernier à Niamey. © REUTERS/Tagaza Djibo

"Sept soldats nigériens ont été tués et deux autres ont été blessés dans une attaque de Boko Haram dans un village près du lac Tchad vendredi soir vers 21h00 locales", a annoncé l'armée dans un rapport. "Boko Haram a perdu 14 éléments" dans ces combats, selon ce texte.

La localité de Karouga, où s'est tenue l'offensive, se trouve à la frontière entre le Niger, le Nigeria et le Tchad, a indiqué une source sécuritaire tchadienne.

Les assaillants de Boko Haram ont ensuite voulu entrer en territoire tchadien par le lac Tchad, mais l'aviation tchadienne est intervenue, détruisant leurs cinq pirogues, a précisé cette source.

Le sud-est du Niger est depuis deux semaines la cible des combattants de Boko Haram, qui ont mené plusieurs offensives sur son territoire. Quelque 3.000 soldats nigériens sont massés dans la région de Diffa, frontalière avec le nord-est du Nigeria, le fief des islamistes.

L'armée tchadienne est déployée depuis plusieurs semaines de part et d'autre du lac Tchad, dans le nord du Cameroun ainsi que dans le sud-est nigérien, deux zones de combats distantes d'environ 200 km à vol d'oiseau.

Au Nigeria, l'armée a annoncé samedi avoir repris à Boko Haram la ville de Baga (nord-est), sur les rives du lac Tchad, tombée début janvier aux mains des islamistes qui y avaient mené une attaque jugée la plus meurtrière depuis six ans.

Partie du Nigeria en 2009, l'insurrection islamiste s'est étendue récemment aux pays voisins (Tchad, Cameroun, Niger), qui interviennent désormais militairement dans le conflit.

Depuis 2009, Boko Haram et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires