Ashin Wirathu, celui qu'on appelle le "Hitler birman"

17/08/17 à 10:30 - Mise à jour à 10:46
Du LeVif/l'Express du 11/08/17

Connu pour ses prêches islamophobes, le moine bouddhiste Ashin Wirathu menace le gouvernement d'Aung San Suu Kyi. Récemment réduit au silence, il n'en est que plus dangereux.

Drapé dans sa robe grenat, Wirathu s'installe sur son trône de fleurs et salue ses fidèles, agenouillés sur des tapis. Ils sont nombreux, sur cette place de Mandalay, venus écouter ce moine au visage dur, dont les sermons islamophobes enflamment la Birmanie. Depuis quatre ans, celui que l'on surnomme le " Hitler birman " accuse les musulmans de former une sorte de 5e colonne, qu'il convient d'éradiquer. En 2015, à Meiktila, Le Vif/L'Express l'avait rencontré lors d'un prêche (1). " Vaut-il mieux épouser un clochard ou un musulman ? " demande-t-il alors aux centaines de Birmans rassemblés. Dans ce bourg du centre du pays, une cinquantaine de musulmans avaient été massacrés deux ans plus tôt. " Un clochard ! " répond l'auditoire survolté. " Et vaut-il mieux se marier avec un chien ou avec un musulman ? " Wirathu savoure son effet : " Un chien, car, contrairement au musulman, un chien ne vous demandera jamais de changer de religion... "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires