Arrestation de Shkreli, l'homme qui faisait grimper le prix des médicaments

17/12/15 à 18:11 - Mise à jour à 18/12/15 à 06:36

Source: Afp

Martin Shkreli a été arrêté jeudi à New York pour fraude a annoncé le FBI. L' homme s'était attiré les foudres du monde politique américain pour avoir augmenté de 5000% le prix d'un médicament.

Arrestation de Shkreli, l'homme qui faisait grimper le prix des médicaments

Martin Shkreli © Capture d'écran

L'arrestation de Martin Shkreli n'est pas liée à l'augmentation du Daraprim, un médicament utilisé contre le paludisme et des co-infections du sida. Il est visé par une enquête concernant des malversations commises alors qu'il dirigeait une autre société. Shkreli avait été surnommé l'homme le plus détesté des Etats-Unis en septembre et de nombreuses voix s'étaient élevées pour dénoncer cette hausse qui avait fait passer le prix d'un comprimé de 13,50 dollars à 750 dollars du jour au lendemain.

La candidate à l'investiture démocrate pour la Maison Blanche Hillary Clinton avait jugé "choquant" dans un tweet une hausse aussi exorbitante avant de promettre de s'en prendre, si elle était élue, aux firmes pharmaceutiques pour faire baisser le coût des médicaments.

Turing avait ensuite annoncé que s'il ne baisserait pas le prix unitaire du médicament, il négocierait des accords avec les groupes de santé sur un prix de gros.

Martin Skhreli, 32 ans, s'est fait une spécialité de racheter des brevets sur des médicaments bon marché et d'en augmenter ensuite massivement le prix. Il avait pris en novembre le contrôle d'un autre groupe pharmaceutique, Kalobios Pharmaceuticals, dont le cours s'effondrait jeudi à Wall Street après l'annonce de son arrestation. Le titre a perdu 53,24% à 11,03 dollars avant de voir sa cotation suspendue vers 13h00 GMT.

Cultivant volontiers la provocation, Martin Shkreli avait également racheté en décembre pour 2 millions de dollars l'unique exemplaire d'un album "secret" du célèbre groupe de rap new-yorkais Wu-Tang Clan.

Selon le FBI, son arrestation est liée à des malversations commises alors qu'il dirigeait la société Retrophin. Un avocat, Evan Greebel, qui était conseiller juridique de Retrophin, a également été arrêté, a-t-on précisé de même source.

En savoir plus sur:

Nos partenaires