Arabie saoudite : l'histoire d'une fillette martyrisée provoque l'indignation

08/02/13 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Le Vif

En Arabie Saoudite, un homme ne peut pas être condamné à mort pour le meurtre de sa fille ou de son épouse. Fayan al-Ghamadi, qui a violé, martyrisé et tué sa fille de 5 ans a été relâché après quatre mois d'emprisonnement et une amende de 40 000 euros. La nouvelle a provoqué un tollé.

Arabie saoudite : l'histoire d'une fillette martyrisée provoque l'indignation

© Capture d'écran YouTube

L'histoire fait le scandale dans la presse du monde entier et sur les réseaux sociaux. C'est celle de Lama (5 ans) qui était à la merci de son père, Fayan al-Ghamadi, un célèbre prédicateur musulman, depuis le divorce de ses parents. Elle n'avait de contact avec sa mère égyptienne que par quelques brefs coups de téléphone.

Lama a été violée, brûlée et martyrisée par son père. À son admission à l'hôpital, des traumatismes tels que des blessures par câbles électriques, des coups multiples, un dos brisé, de nombreux viols, et son rectum brûlé, ont été constatés sur le corps de la fillette.

Une peine de quatre mois de prison

Fayan al-Ghamadi vient d'être libéré après quatre mois d'emprisonnement et a payé le "prix du sang" : l'équivalent de 40 000 euros. En Arabie Saoudite, le viol et le meurtre sont punis par la peine de mort, mais pas lorsqu'un homme tue ou viole son épouse ou son enfant. Les pères ne doivent alors s'acquitter d'une simple amende, le "prix du sang". Le montant est versé à la famille de la victime et cela éteint toute procédure judiciaire.

Tollé d'indignation

L'histoire de cette petite fille a provoqué un tollé dans le monde entier et sur les réseaux sociaux. Sur le site de la Maison-Blanche, une pétition demandant de rompre toutes relations avec l'Arabie saoudite a été déposée. Et le groupe "Women To Drive", composés de militantes pour les droits de la femme en Arabie Saoudite, a fait part de sa colère.

En savoir plus sur:

Nos partenaires