Après neuf mois à l'Elysée, Brigitte Macron trouve ses marques

18/02/18 à 08:00 - Mise à jour à 08:45
Du Le Vif/L'Express du 15/02/18

Au fil d'une communication soigneusement préparée et contrôlée.

Se tenir derrière lui ? Hors de question. Le 19 septembre dernier, Emmanuel Macron prononce son premier discours de président devant l'Assemblée générale des Nations unies. Le protocole prévoit que Brigitte Macron soit assise dans son dos. Une situation absolument contraire à l'idée que l'épouse du chef de l'Etat français se fait de la place de la femme au sein du couple, contraire aussi à l'image qu'elle veut donner d'eux deux : elle et lui côte à côte, ou elle un peu en retrait quand c'est nécessaire, mais certainement pas elle derrière lui. La première dame demande donc à changer de siège, en vain. Qu'à cela ne tienne : Brigitte Macron va s'asseoir ailleurs sans le consentement de personne - c'est parmi les membres de la délégation française, sur le côté de l'hémicycle, qu'elle écoute ce jour-là le discours de son mari.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires