Après la France, la Grande-Bretagne se prononce sur le mariage gay

05/02/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

Les députés britanniques se prononcent ce mardi sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel. Malgré les débats, le premier ministre devrait obtenir le soutien de quelques poids lourds du parti conservateur. Contrairement à la France où le projet bute sur les centaines d'amendements de la droite.

Après la France, la Grande-Bretagne se prononce sur le mariage gay

© TOBY MELVILLE/REUTERS

Les parlementaires britanniques de la chambre des Communes votent aujourd'hui, en deuxième lecture, sur le projet de loi légalisant le mariage homosexuel. Présenté par David Cameron et ses alliés libéraux-démocrates, le texte a de grandes chances d'être validé, l'opposition travailliste soutenant également le projet. Au parti conservateur, les avis sont partagés et la presse prévoit que 130 à 200 députés sur 303 pourraient voter non. S'il est validé, le texte sera ensuite présenté à la chambre des Lords.

En France, le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels est débattu depuis plusieurs jours à l'Assemblée Nationale, de jour comme de nuit. Les députés ont siégé jusqu'au lundi 4 février à huit heures du matin, pour discuter les milliers d'amendements déposés par la droite. L'article premier ouvrant le mariage aux personnes de même sexe a cependant été voté samedi, par 249 voix contre 97. La rue prend également part au débat, avec des défilés pro et anti-mariage et adoption homosexuelle dans plusieurs villes de France.

Si l'adoption est ouverte aux homosexuels au Royaume-Uni depuis 2002, et ne fait donc plus partie du débat sur le mariage gay, ce n'est pas le cas en France où les droits parentaux ne peuvent s'exercer que sur les enfants biologiques du couple. Pour la droite française, le problème se situe surtout dans ce qui est considéré comme une remise en cause de la famille classique. L'un des slogans des "manifs pour tous" est d'ailleurs "Un père, une mère, c'est complémentaire".

La quasi-totalité des parlementaires français de droite et du centre s'opposent au mariage et à l'adoption, à de rares exceptions. Samedi, seul un député de droite a voté en faveur du mariage. Au Royaume-Uni, en revanche, c'est le centre qui a proposé le projet de loi, et au moins un tiers des conservateurs pourraient lui dire oui. L'adoption étant déjà dans les moeurs, les députés Tories n'ont plus guère d'arguments pour refuser le texte. Malgré tout, certains conservateurs britanniques craignent que ce projet entraîne un divorce dans leur parti ainsi qu'un mécontentement des électeurs. Le Sunday Telegraph, proche des conservateurs, a publié une lettre ouverte à David Cameron signée par 20 responsables du parti dans laquelle ils lui demandent de reporter le vote, craignant qu'il "cause d'importants dégâts au parti conservateur à l'approche des élections de 2015". En France, le vote sur l'ensemble du texte aura lieu le 12 février.

En savoir plus sur:

Nos partenaires