Allemagne : le convoi chargé de déchets nucléaires a pris la route

09/11/10 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Le Vif

Un convoi de 11 camions chargés de déchets nucléaires a pris la route mardi matin pour rallier le site de stockage de Gorleben, dans le nord de l'Allemagne, a-t-on appris auprès de la police.

Allemagne : le convoi chargé de déchets nucléaires a pris la route

Le convoi a démarré depuis le dépôt de chemin de fer de Dannenberg, à une vingtaine de kilomètres de là, où les déchets radioactifs allemands, retraités en France, étaient arrivés par train lundi. La police avait commencé mardi matin à évacuer des milliers de militants écologistes, massés depuis plusieurs jours aux alentours de Dannenberg et de Gorleben.

Le convoi a quitté la France il y a près de 90 heures, mais a été retardé à de multiples reprises par les interventions d'écologistes qui protestent contre le stockage des déchets et le recours à l'énergie nucléaire. Mardi matin, la police a dégagé un camion, bloqué en travers de la route devant la gare par l'organisation écologiste Greenpeace pour empêcher la sortie des camions de déchets.

Mobilisation énorme de moyens de police

Plus loin, la police, équipée d'une grue, a dégagé deux militants qui s'étaient suspendus à un poteau le long de la route. La police a également évacué des centaines de personnes qui ont organisé un sit-in devant l'entrée du site de Gorleben. Le périple de ces déchets radioactifs a commencé vendredi après-midi, et les écologistes se félicitaient mardi du fait que l'acheminement de ce convoi a déjà pris un temps record et forcé une mobilisation énorme de moyens de police.

Huit arrestations et 1.300 interpellations

La police a procédé à huit arrestations et près de 1.300 interpellations depuis samedi pour assurer le passage d'un convoi de déchets radioactifs en Allemagne.

Trente-et-un des quelque 20.000 policiers déployés dans le cadre de l'opération ont été blessés lors d'accrochages avec des militants écologistes, a affirmé le ministre de l'Intérieur de Basse-Saxe (nord), Uwe Schünemann.

Mais "je suis content que les manifestations aient pour l'ensemble eu lieu pacifiquement", même s'il y a eu certains actes de violence, a-t-il ajouté.

Au total, 172 procédures pénales ont été engagées contre des manifestants, a ajouté le ministre, qui a évalué à entre 20.000 et 25.000 le nombre de militants écologistes ayant protesté contre le convoi.

Selon les autorités régionales, environ 300 "autonomes" (extrême gauche et anarchistes) ont participé à ces actions, dont certaines ont été émaillées de violences.

Selon les organisations écologistes, 50.000 personnes ont manifesté samedi à Dannenberg, non loin de Gorleben, contre le convoi et la politique nucléaire du gouvernement d'Angela Merkel, tandis que plusieurs milliers ont participé à des actions pour entraver le convoi.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires