Aliaa Elmahdi, une jeune Egyptienne, se met à nu au nom de la liberté

15/11/11 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Source: Le Vif

Elle s'appelle Aliaa Elmahdi. Elle s'est photographiée elle-même, nue, dans la maison de ses parents. Puis elle a posté le cliché sur son blog. Un geste conçu comme un cri de liberté, un défi au conservatisme qui menace d'étouffer la société égyptienne. En quelques jours, la photo a fait le tour de la planète Internet.

Aliaa Elmahdi, une jeune Egyptienne, se met à nu au nom de la liberté

© Aliaa Elmahdi

Aliaa Elmahdi se définit comme "libérale, végétarienne et égyptienne individualiste". Elle est athée depuis l'âge de 16 ans, précise-t-elle. Sur Twitter, ses interventions sont accompagnées du mot-clé #NudePhotoRevolutionary. La nudité comme arme révolutionnaire... Tout un symbole. C'est également Aliaa Elmahdi qui aurait créé sur Facebook un groupe encourageant les garçons à se poster des photos d'eux portant le voile.

L'initiative de la jeune femme provoque d'innombrables réactions dans le monde arabe. Beaucoup saluent son courage. D'autres, plus critiques, estiment qu'elle va juste réussir à radicaliser encore les islamistes, et pointent le risque d'une surenchère dans la provoc.

Parmi les commentaires postés sur Twitter, on peut notamment lire :

"Cette folle va apporter des milliers des voix aux islamistes... Le résultat des élections égyptiennes est connu." (alibabatat)

"J'espère que la photo nue de Aliaa Elmahdi ne fera pas le même effet que la diffusion de Perspolis chez nous, en Tunisie." (Karroumak2r)

"Tous ces hommes égyptiens "cool" en train d'applaudir #nudephotorevolutionary... J'attends de voir les applaudissements quand votre femme, soeur ou petite amie enlèvera ses habits." (MayAbdelAsim)

"Une femme qui expose son corps au nom de la liberté a-t-elle tort ? Ou est-ce un tort que le corps des femmes soit sous le joug des hommes, et des hommes seulement ?" (AmandaAzim)

"Les progressistes égyptiens vont maintenant être perçus comme pro-nudité et ça peut réellement nuire à leur campagne." (RuwaydaMustafah)

François Brabant

Nos partenaires