Alexandre Pitchouchkine, le glaçant "tueur à l'échiquier"

13/09/15 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif/l'express

Rarement un criminel à la chaîne aura fait preuve d'une telle obsession dans le décompte funeste de ses victimes. Jusqu'à guider la police vers lui.

Lorsque le 16 juillet 2006, les policiers moscovites arrêtent enfin Alexandre Pitchouchkine, celui qui n'est pas encore surnommé le "tueur à l'échiquier", mais le "maniaque de Bitsa", ne se fait pas longtemps prier avant d'avouer les 13 meurtres qui lui sont reprochés. Pis, cet employé de supermarché, alors âgé de 32 ans, ni beau ni laid, ni grand ni petit, juste transparent, glace d'horreur ses interlocuteurs quand il leur lance, sur un air bravache, que le nombre de ses victimes a été sérieusement sous-estimé : "Je ne sais pas exactement combien j'en ai tué... Peut-être une soixantaine", annonce Pitchouchkine, comme s'il évoquait un palmarès sportif. Dans la chambre...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires