Alerte à la bombe à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, une arrestation

13/04/16 à 08:39 - Mise à jour à 08:39

Source: Afp

L'aéroport international d'Amsterdam-Schipol a été partiellement évacué mardi soir à la suite d'une alerte et un homme a été arrêté, ont indiqué des responsables à l'AFP. Le bagage suspect contrôlé s'est avéré sans danger.

Alerte à la bombe à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, une arrestation

Policiers devant l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. © AFP/Michel van Bergen

"La police a évacué une partie de l'aéroport ainsi que l'hôtel Sheraton voisin, et a arrêté une personne", a déclaré la porte-parole de l'aéroport Danielle Timmer, indiquant qu'elle n'avait pas d'autre information.

Des images de télévision ont montré des membres lourdement armés de la police militaire patrouillant autour de l'aéroport qui avait relevé son niveau de sécurité depuis les attentats du 22 mars à Bruxelles.

"A 21h45 (19h45 GMT) un homme a été arrêté sur la place devant l'entrée principale de l'aéroport", a déclaré à l'AFP Alfred Ellwanger, porte-parole de la police militaire.

"L'équipe de déminage est sur place et ils contrôlent les bagages de l'homme", a-t-il dit.

Aucun vol n'a été perturbé, a ajouté M. Ellwanger et les trains arrivaient normalement à la gare qui relie l'aéroport au reste du pays.

On ne savait pas immédiatement combien de personnes avaient été évacuées lorsque la police militaire a bouclé la zone, mais selon M. Ellwanger il ne restait plus à cette heure que quelques départs ou arrivées d'avions pour la journée.

"Une partie de Schiphol n'est pas accessible en raison d'un incident. La police enquête sur l'affaire. Pour l'instant, le trafic aérien n'a pas été affecté", a écrit l'aéroport sur son compte Twitter officiel.

Schiphol, qui se trouve juste à côté de la capitale néerlandaise Amsterdam, est l'un des aéroports les plus fréquentés d'Europe avec environ 50 millions de passagers chaque année.

Une personne a également été arrêtée à la gare de Leiden, située à proximité, pour avoir déclenché une "fausse alerte", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de La Haye, ajoutant que cet incident n'était pas lié à l'enquête en cours à Schiphol.

Depuis les attaques de Bruxelles qui ont fait 32 morts le mois dernier, le gouvernement néerlandais a relevé le niveau de sécurité dans les gares et aéroports du pays et a renforcé les contrôles à sa frontière avec la Belgique.

Le bagage suspect contrôlé s'avère sans danger

Les services de déminage néerlandais n'ont pas retrouvé de substances dangereuses dans le bagage suspect contrôlé dans la nuit de mardi à mercredi.

Le bouclage de l'aéroport a dès lors été levé, ont confirmé un porte-parole de maréchaussée et un de la police néerlandaise.

Les services déminage ont été appelé sur place pour vérifier les bagages de l'intéressé. Plusieurs agents de police lourdement armés ont patrouillé la zone.

"Les démineurs n'ont pas retrouvés de substances dangereuses", a déclaré un porte-parole à l'issue de l'opération. "Cela signifie que toutes les mesures prises peuvent être levées."

Les recherches se poursuivent pour déterminer la raison de l'agissement étrange du suspect arrêté à l'aéroport, un des plus visités en Europe. L'opération survient quelques semaines après l'attentat-suicide perpétré à l'aéroport international de Bruxelles, la capitale voisine.

En raison de l'évacuation, les bus ne pouvaient plus accéder à l'avant de l'aéroport, si bien que bus et taxis ont dû être déplacés temporairement à un autre endroit.

En savoir plus sur:

Nos partenaires