Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

30/09/16 à 09:10 - Mise à jour à 10:29

"Alep, tombeau de la puissance américaine"

Le règne présidentiel de Barack Obama touche bientôt à sa fin, laissant derrière lui de nombreuses interrogations et déceptions. Hormis la réouverture du dialogue avec Cuba, et le démantelement de l'armement nucléaire iranien, l'élan d'espoir qu'a suscité son élection il y a huit ans ne s'est pas réellement matérialisé dans les faits, notamment en ce qui concerne la gestion du conflit irako-syrien.

Trois cent mille habitants des quartiers orientaux d'Alep sont pris au piège d'un déluge de bombes sans pareil depuis cinq ans de guerre. La dernière des grandes villes syriennes perdues par le régime de Damas est en passe d'être reconquise. Ce conflit laboratoire des nouvelles relations entre Américains et Russes, entre sunnites et chiites, tourne au triomphe stratégique des rivaux de l'Occident. Et ni les Etats-Unis, ni la France, ni le Royaume-Uni, ni l'Union européenne n'esquissent la moindre réaction concrète, hors des proclamations matamoresques d'usage ? Quels principes régissent désormais la diplomatie ? Assiste-t-on au triomphe de l'étalage de la force sans le moindre mécanisme de...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires