Afghanistan: manifestation à la gloire des tueurs

10/01/15 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Belga

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées vendredi dans la province d'Uruzgan (sud de l'Afghanistan) pour glorifier les actes des assaillants qui ont tué 12 personnes au journal satirique français Charlie Hebdo, a-t-on appris samedi de source policière.

Afghanistan: manifestation à la gloire des tueurs

Les frères Kouachi © Belga

"Il y a eu une manifestation après la prière ce vendredi. Les manifestants ont glorifié les assaillants du magazine français et ont protesté contre la condamnation de l'attentat par le président (afghan) Ashraf Ghani", a déclaré Dost Mohammad Nayaab, le porte-parole du gouverneur de la province. Selon la même source, "les manifestants ont dit que ceux qui se moquent du prophète méritent cela".

Aucun incident n'a été signalé lors de cette manifestation "pacifique", selon la police, qui s'est déroulée dans le district de Chora.

Les deux jihadistes, qui ont attaqué Charlie Hebdo, ont été tués par les forces de l'ordre vendredi soir après une cavale de plus de 48 heures. Selon le chef de la police adjoint Aslam Kochai, la manifestation a duré deux heures et les manifestants ont "demandé une interdiction des insultes contre l'islam et les autres religions". Interrogé par l'AFP, un des manifestants, Abdul Bari, a affirmé qu'ils "étaient des centaines". "Nous sommes allés vers le centre du district pour faire l'éloge des assaillants comme de vrais moudjahidines", a-t-il dit. "Nous avons aussi demandé au président Ashraf Ghani de retirer sa condamnation de l'attaque. Ceux qui insultent le prophète méritent la mort", a ajouté M. Bari.

M. Ghani avait publié un communiqué au lendemain de l'attaque à Paris affirmant que "tuer des gens sans défense et des civils est un acte terroriste de haine, il n'y a pas de justification à cet acte de haine".

Les caricatures du prophète avaient déjà fait des remous en Afghanistan par le passé. En septembre 2012, entre 200 et 300 personnes avaient marché à Kaboul pour dénoncer la publication par Charlie Hebdo de nouvelles caricatures de Mahomet.

Belga

Nos partenaires