Afghanistan : les Marines filmés en train d'uriner sur des cadavres identifiés

13/01/12 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Le Vif

Une vidéo de militaires américains urinant sur des corps de talibans présumés a provoqué l'indignation aux Etats-Unis et en Afghanistan. Il pourrait s'agir d'une équipe de tireurs d'élite.

Afghanistan : les Marines filmés en train d'uriner sur des cadavres identifiés

© Image Globe

Ils ont été identifiés. L'enquête a permis de déterminer l'unité des soldats incriminée dans une vidéo sur Internet montrant quatre militaires américains en train d'uriner sur trois corps inertes, ensanglantés, en Afghanistan. Un haut responsable militaire a confié que le Pentagone pensait avoir identifié les quatre soldats en question.

Selon un responsable des Marines non identifié cité par la chaîne CNN, il s'agirait bien de soldats du 3e bataillon du 2e régiment de Marines de la base de Camp Lejeune (Caroline du Nord, est des Etats-Unis). Selon un autre responsable militaire américain, il pourrait s'agir d'une équipe de tireurs d'élite. Ce sont les informations qui étaient indiquées dans la légende de la vidéo d'origine, elles semblent donc confirmées.

Le commandant du corps des Marines, le général John Amos, a annoncé avoir chargé le Service d'enquête criminelle de la Marine (NCIS) d'enquêter sur cette violation du code de justice militaire américain et ordonné une enquête administrative.

Cet incident intervient alors que Washington et les talibans semblent prêts à s'asseoir autour d'une table pour trouver une issue au conflit afghan mais, selon un porte-parole des rebelles, cela ne devrait pas affecter les négociations.

"Consternation"

En Afghanistan, les talibans n'ont cependant pas manqué de se saisir de l'affaire, dénonçant un "acte barbare" et "sauvage". Le président afghan Hamid Karzaï s'est dit "profondément perturbé" par cette "profanation des corps de trois Afghans par des soldats américains". Dans un communiqué, il a demandé au gouvernement américain "la punition la plus sévère" pour les coupables.

A Washington, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a fait part de sa "consternation" et estimé que "quiconque a participé ou été au courant devra rendre des comptes". Le chef du Pentagone Leon Panetta a lui aussi vivement réagi et jugé cet acte "absolument lamentable". "Ce comportement est totalement déplacé de la part de membres de l'armée des Etats-Unis." Barack Obama "est au courant (de l'affaire) et partage les sentiments exprimés par le secrétaire à la Défense", a ajouté Jay Carney, le porte-parole de la Maison-Blanche.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires