Affaire Grégory: la procédure de la dernière chance

29/09/10 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Source: Le Vif

La justice se prononce ce mercredi sur la demande de nouvelles investigations réclamées par les parents de Grégory Villemin.

Affaire Grégory: la procédure de la dernière chance

© Epa

L'enquête va-t-elle rebondir? La justice française se prononce, ce mercredi, sur la demande de nouvelles analyses techniques réclamées par les parents du petit Grégory Villemin, assassiné en 1984.

Une décision mise en délibéré

Pour relancer le dossier, les époux Villemin ont demandé, en juin, à ce que de nouvelles "investigations techniques" soient réalisées. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon, chargée de l'enquête, a pris en compte la requête des parents du petit Grégory et mis sa décision en délibéré à ce mercredi.

Cinq demandes d'investigations techniques

Jean-Marie et Christine Villemin demandent cinq nouvelles investigations techniques. Notamment une analyse ADN d'un cheveux retrouvé sur le pantalon de leur fils. Une recherche complémentaire d'ADN "au coeur" des cordelettes qui avaient servi à entraver l'enfant. Pour l'avocate du couple, Me Chastant-Morand, ces cordelettes sont "le point primordial" du dossier. Autre investigation demandée par les époux: la comparaison entre les enregistrements de la voix du corbeau et les voix des différents protagonistes de l'affaire, conservées dans les archives de l'Ina. Il est également question de chercher des traces digitales "sur la partie collante des enveloppes", ainsi que des traces distinctives sur la lettre de revendication du crime.

"Confiant" et "serein"

L'avocat des Villemin, Me Moser, se veut "confiant" et "serein" quant à la décision de la chambre de l'instruction. En effet, lors de l'audience du 30 juin, le parquet était allé dans le sens des parents concernant les cinq demandes d'investigations techniques, "sous réserve de faisabilité" pour certaines. Mais "est-ce que ces nouvelles pistes permettront d'aboutir? Ca, c'est une autre paire de manches", concède le conseil. En juin, la première série d'analyses ADN effectuée n'avait, en effet, menées à aucune piste.

Une série de prélèvements

En plus des demandes des parents Villemin, le parquet avait requis dans cette affaire une série de nouveaux prélèvements ADN sur une dizaine de personne relatives au dossier: des collègues, des voisins...

Julie Saulnier

Nos partenaires