Affaire Bettencourt: Nicolas Sarkozy a été placé sous le statut de témoin assisté

22/11/12 à 21:57 - Mise à jour à 21:57

Source: Le Vif

L'ancien président était entendu depuis 9h00 ce matin par les juges d'instruction dans le cadre et pourrait être mis en examen pour recel abus de faiblesse.

Affaire Bettencourt: Nicolas Sarkozy a été placé sous le statut de témoin assisté

© Reuters

Il aura été entendu plus de 12 heures. Nicolas Sarkozy est sorti du palais de justice de Bordeaux après son audition par les juges d'instruction en charge de l'affaire Bettencourt.
L'ancien président est "serein", déclarait auparavant Isabelle Balkany, proche de Nicolas Sarkozy. Pour elle, l'ex-chef d'Etat avait "surtout un sentiment d'injustice" Il n'a rien à voir dans cette affaire", a-t-elle affirmé sur BFMTV.

"Nicolas Sarkozy était maire de Neuilly, il n'est pas ahurissant qu'il connaisse les Bettencourt puisque je vous rappelle que M. Bettencourt était sénateur", a expliqué la première adjointe au maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Nicolas Sarkozy pourrait être mis en examen pour "recel d'abus de faiblesse". "Une accusation risible lorsqu'on connaît Nicolas Sarkozy" a déclaré Mme Balkany. Aucune information ne filtrait du palais de justice de Bordeaux ce jeudi soir, entouré depuis l'aube par des dizaines de journalistes et comparé à un véritable "bunker" par un commentateur de la télévision.

"Une volonté d'en faire un événement médiatique"

"Nicolas Sarkozy l'a dit et son avocat l'a montré avec ses carnets de rendez-vous, il a vu une fois Mme Bettencourt, point barre", a insisté Mme Balkany. "Il y a une espèce d'acharnement, d'envie peut-être d'un magistrat de faire un exploit en impliquant sans fondement un ancien président de la République", a-t-elle avancé. "La durée de l'audition aujourd'hui me renforce dans cette idée. Nicolas Sarkozy est combatif (...) mais dans la durée de l'audition je présume, j'imagine, qu'il y a peut-être une volonté d'en faire un événement médiatique", a poursuivi Mme Balkany. L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy était entendu jeudi depuis 09h00 du matin au Palais de Justice de Bordeaux, par les juges en charge de l'affaire Bettencourt qui veulent déterminer notamment si sa campagne de 2007 a bénéficié dans des proportions illicites de l'argent de l'héritière de l'Oréal Liliane Bettencourt.

LeVif.be avec L'Express

Nos partenaires