Affaire Bettencourt : l'ex-comptable revient sur ses déclarations

08/07/10 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Le Vif

L'ancienne comptable de la milliardaire Liliane Bettencourt a été convoquée par la police française qui cherche à vérifier ses déclarations au site d'information Mediapart. Elle avait suggéré la possibilité d'un financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Mercredi soir, elle est en partie revenue sur ses dires.

Affaire Bettencourt : l'ex-comptable revient sur ses déclarations

© EPA

Claire Thibout avait évoqué un "versement occulte de 150.000 euros" destiné à l'actuel ministre du Travail Eric Woerth qui était en 2007 le trésorier du parti de droite UMP et de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Ces déclarations, mettant indirectement en cause le président français, ont enflammé le débat politique, alors que le pouvoir est confronté à une succession de scandales.

Selon Le Monde, Claire Thibout, localisée dans le sud de la France par les policiers qui avaient perdu le contact avec elle depuis lundi, est "revenue pour partie hier soir sur ses déclarations" à Mediapart. Si elle confirme la remise de 50.000 euros en espèces à ses employeurs, auxquels devaient s'ajouter 100.000 euros prélevés sur des comptes en Suisse, elle n'est plus certaine de la date du 26 mars 2007 qu'elle avait d'abord mentionnée, selon Le Monde.

Le Monde précise que la comptable n'a pas non plus confirmé ses déclarations concernant un financement antérieur de l'activité politique de Nicolas Sarkozy par la famille Bettencourt. L'ancienne comptable avait en effet affirmé, selon Mediapart, que Nicolas Sarkozy, quand il était maire de Neuilly (ouest de Paris) de 1983 à 2002, "recevait aussi son enveloppe" des Bettencourt.

Toujours selon Le Monde, les proches de l'UMP sont satisfaits des derniers rebondissements de l'affaire, estimant qu'Eric Woerth et Nicolas Sarkozy sont à présent disculpés.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires