Accord UE-Turquie: premier renvoi de migrants de Grèce en Turquie prévu lundi

31/03/16 à 13:46 - Mise à jour à 13:45

Source: Afp

Un premier groupe de migrants seront renvoyés lundi de Grèce en Turquie en vertu de l'accord passé il y a dix jours entre l'UE et la Turquie, a indiqué jeudi une source européenne, la Grèce pour sa part se limitant à "ne pas l'exclure".

Accord UE-Turquie: premier renvoi de migrants de Grèce en Turquie prévu lundi

Migrants cherchant à gagner la Grèce face à un gendarme turc sur les côtes © Reuters

"Il y a un engagement majeur de la Turquie et de la Grèce consistant à renvoyer 500 personnes en Turquie le 4 avril, à moins qu'il y ait un problème de dernière minute", a indiqué cette source européenne à l'AFP.

Ceux qui seront renvoyés sont des "Syriens, Afghans et Pakistanais qui n'ont pas demandé d'asile", a précisé cette source, en soulignant qu'il s'agirait du premier renvoi en Turquie en vertu de l'accord UE-Turquie entré en vigueur le 20 mars.

Toutefois, une source gouvernementale grecque a précisé qu'il ne pouvait pas confirmer ce projet ni le nombre de personnes concernées. "La Grèce n'exclut pas qu'il y ait lundi le retour de quelques migrants dépendant de l'accord UE-Turquie", s'est-elle limitée à préciser, "mais la procédure doit encore être standardisée". Elle a souligné qu'en principe, les renvois doivent être faits à bord de bateaux de l'Agence de surveillance des frontières européennes (Frontex).

En toute logique, les premiers renvois seraient faits à partir des îles de Lesbos ou Chios où se trouvent en rétention le plus grand nombre de ces migrants, ceux arrivés à partir du 20 mars.

Malgré ce risque d'être coincés dans un cul-de-sac, encore 377 migrants sont arrivés entre mercredi et jeudi matins sur ces îles.

Selon l'accord UE-Turquie controversé qui vise à endiguer le flux migratoire vers l'Europe, Athènes pourrait renvoyer en Turquie des migrants, y compris des demandeurs d'asile sous certaines conditions, qui sont arrivés sur son territoire à partir du 20 mars.

Le Parlement grec doit se prononcer en procédure d'urgence d'ici vendredi sur un projet de loi définissant les modalités de ces renvois et prévoyant le renforcement des services d'asile en Grèce.

En savoir plus sur:

Nos partenaires