À Téhéran, la mosquée de la discorde

03/05/18 à 13:45 - Mise à jour à 13:47
Du Le Vif/L'Express du 26/04/18

La future mosquée avant-gardiste Vali-e-Asr, au coeur de la capitale iranienne, cristallise la querelle entre anciens et modernes.

Un lieu de prière sans dôme ni minaret, au coeur de la capitale de la République islamique ? A Téhéran, la future mosquée Vali-e-Asr ressemble à une vague de béton, qui viendrait s'échouer entre un théâtre et un parc. L'édifice avant- gardiste suscite l'ire des traditionalistes, qui y voient une " attaque laïque " insupportable. Le quotidien conservateur Mashregh News donne le ton : " On a sacrifié la mosquée en lui coupant la tête devant le théâtre de la ville. C'est un projet insultant, postmoderne [...] et vide de sens. Il ne devrait pas être permis de construire une mosquée qui ne répond pas aux standards de l'identité islamique. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires