"À cause de la politique, j'ai subi 5 ans et demi de torture physique et psychologique à Guantanamo"

19/02/15 à 08:47 - Mise à jour à 08:47

Source: Belga

La cour d'appel des tribunaux militaires de Guantanamo a annulé mercredi la condamnation pour "soutien matériel" à Al-Qaïda de l'Australien David Hicks, aujourd'hui rentré dans son pays.

"À cause de la politique, j'ai subi 5 ans et demi de torture physique et psychologique à Guantanamo"

David Hicks © AFP

La condamnation de David Hicks en mars 2007 avait été la première de huit au total sur près de 800 détenus passés par les geôles de Guantanamo en plus de 13 ans.

Il avait plaidé coupable de "soutien matériel de décembre 2000 à décembre 2001 à une organisation internationale engagée dans des hostilités contre les Etats-Unis, en l'occurrence Al-Qaïda", selon le document de la cour d'appel des tribunaux militaires.

A l'unanimité, les trois juges d'appel ont infirmé sa condamnation à sept ans de prison, dont seuls neuf mois avaient été purgés conformément à un accord passé avec l'accusation.

"Le gouvernement n'a pas l'intention de faire appel", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Pentagone, Myles Caggins. "M. Hicks a été rapatrié en Australie en 2007 peu après avoir plaidé coupable", a-t-il ajouté.

"C'est un soulagement parce que c'est enfin terminé", a réagi David Hicks à Sydney. "A cause de la politique, j'ai subi cinq ans et demi de torture physique et psychologique avec laquelle je suis condamné à vivre."

"Il n'a plus cette condamnation comme épée de Damoclès au-dessus de la tête", s'est félicité Wells Dixon, l'avocat du Center for Constitutional Rights (CCR) qui défend plusieurs détenus de Guantanamo, dont Hicks.

Sur les huit prisonniers condamnés par les tribunaux de Guantanamo depuis leur création en 2006, six avaient plaidé coupable. La condamnation de trois d'entre eux a été annulée, tandis que celle des trois autres est instruite en appel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires