A Berlin on prépare la révolution cycliste

24/07/17 à 15:30 - Mise à jour à 15:29

L'année dernière, une pétition a récolté plus de 100 000 signatures pour tenter d'organiser un "référendum de la bicyclette" dans la capitale allemande.

A Berlin on prépare la révolution cycliste

Des pistes cyclables plus larges pour une meilleure utilisation © Getty Images/iStockphoto

Si la pétition a atteint le nombre de signatures nécessaire en six mois, elle vient juste d'être validée par le Sénat. Il faut maintenant attendre septembre 2017 pour que les Berlinois s'expriment sur le sujet. Le vote aura lieu en même temps que leurs élections fédérales.

Le "référendum de la bicyclette" (Volksentscheid Fahrrad) a pour but de créer la première loi cycliste du pays Le collectif à l'origine de l'initiative a collaboré durant quatre mois avec des experts, des activistes et des citoyens pour la rédiger. Ils souhaitent réussir à convaincre 30% des Berlinois d'utiliser leur vélo comme moyen de transport privilégié.

Le projet est de grande ampleur, mais son objectif principal est d'investir 200 millions d'euros durant les quatre prochaines années, afin de rendre le cyclisme à Berlin moins dangereux et plus optimal. En effet, si les cyclistes représentent 15% du trafic à Berlin, seuls 3% de l'espace routier leur est dédié, contre 60% pour les voitures. De plus, de nombreux cyclistes meurent chaque année dans des situations qui auraient pu être facilement évitées.

Une étude du ministère de l'Environnement montre que 70% des automobilistes seraient prêts à marcher ou faire du vélo plus souvent si les villes étaient plus adaptées. De plus, les jeunes berlinois ont montré le peu d'attrait qu'ils avaient pour la voiture, la classant derrière leur téléphone portable dans la liste de leurs priorités.

Mais la loi a provoqué la colère des automobilistes qui dénoncent des heures supplémentaires de bouchons en perspective. En effet, l'un des projets est d'élargir les pistes cyclables, ce qui signifie des rues plus étroites et des places de parking en moins. Mais ce mécontentement ne devrait pas trop durer. Berlin possède en effet tous les ingrédients pour devenir l'une des capitales européennes de la bicyclette. Des rues larges, un nombre de voitures extrêmement bas par ménage, et un bon réseau de transport public local.

Ce projet s'inscrit dans la ligne environnementale décidée par le gouvernement allemand. Alors que la sortie du nucléaire été décidé pour 2022 au plus tard et que l'Allemagne est l'un des plus grands soutiens de l'Accord de Paris, il semble logique que les grandes villes cherchent elles aussi à limiter leurs émissions en CO².

Promouvoir le vélo au quotidien n'a pas que des effets positifs pour l'environnement. Si la pollution de l'air s'en trouve réduite, l'espérance de vie, quant à elle, est augmentée. Une étude danoise a réussi à montrer que les cyclistes se déplaçant à vélo trois heures par semaine avaient un taux de mortalité de 40% moins élevé que d'autres cyclistes se déplaçant moins souvent.

Si le oui gagne lors du référendum et que la loi est adoptée, cela fera de Berlin la première ville du pays à avoir élaboré une loi cycliste. Ce qui pourrait ouvrir la voie pour d'autres villes et lui permettre d'accéder au top 10 des villes les plus agréables pour les cyclistes.

Top 10 des villes les plus "bike-friendly"

1. Copenhague

2.Amsterdam

3. Utrecht

4. Strasbourg

5. Eindhoven

6. Malmo

7. Nantes

8. Bordeaux

9. Anvers

10. Séville

Nos partenaires