A Berlin, Obama veut réduire d'un tiers les armes nucléaires stratégiques (vidéo)

19/06/13 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Le Vif

Très attendu ce mercredi à Berlin, le président américain prononce un discours axé sur les arsenaux d'armes nucléaires devant plusieurs milliers d'invités.

A Berlin, Obama veut réduire d'un tiers les armes nucléaires stratégiques (vidéo)

© Reuters

Barack Obama a plaidé pour un désarmement nucléaire massif à Berlin, souhaitant tourner définitivement la page de la Guerre Froide. Devant la porte de Brandebourg, le président américain a proposé de réduire les arsenaux nucléaires des États-Unis et de la Russie. Il a appelé la Russie à approuver cette réduction. Il a également demandé un nouveau traité de contrôle de la production des armes nucléaires.

Le contexte semble pourtant peu propice pour obtenir un tel geste de la Russie, après l'ambiance glaciale qui a régné entre Obama et le président russe Vladimir Poutine lors du G8 lundi et mardi en Irlande du nord. La Russie a fait savoir ce mercredi qu'elle ne permettrait pas de déséquilibre dans la dissuasion nucléaire.

Le Président américain cherche à faire du désarmement nucléaire un axe fort de son bilan politique, déjà crédité d'un nouveau traité de réduction des armements négocié avec Moscou lors de son premier mandat. Les deux anciens ennemis de la Guerre froide étaient convenus d'abaisser leur stock à 1550 ogives.

Cinquante ans presque jour pour jour après le "Ich bin ein Berliner" de John F. Kennedy, et 26 ans après que Ronald Reagan a lancé son "Monsieur Gorbatchev, abattez ce Mur", Barack Obama rentrera-t-il dans l'Histoire avec les armes nucléaires?

Obama promet que les USA "feront plus" contre le changement climatique

Le président américain Barack Obama a promis mercredi que les Etats-Unis "feront plus" pour lutter contre le changement climatique. "Nous savons que nous devons faire plus et nous ferons plus", a déclaré M. Obama. "Notre génération doit avancer vers un pacte mondial pour lutter contre le changement climatique avant qu'il ne soit trop tard", a-t-il dit.

"La paix et la justice, cela veut dire refuser de condamner nos enfants à (vivre sur) une planète moins hospitalière", a-t-il expliqué. "L'effort contre le changement climatique nécessite une action courageuse", a-t-il poursuivi, soulignant le leadership de l'Allemagne et de l'Europe dans ce domaine.

Ne rien faire contre le changement climatique aurait des conséquences pour toutes les nations, a-t-il souligné, évoquant "des tempêtes plus violentes, plus de famines et d'inondations, de nouvelles vagues de réfugiés (...) la montée des océans". "C'est le futur que nous devons éviter", a-t-il dit. "C'est notre travail (...) nous avons une obligation morale".

En savoir plus sur:

Nos partenaires