A Alep, une nageuse syrienne pleine de rêves fauchée par un tir rebelle

05/10/16 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Source: Afp

Mireille Hindoyan, jeune championne syrienne de natation, avait préféré ne pas aller comme chaque jour à la piscine dans sa ville d'Alep, sans savoir que cette décision allait lui coûter la vie.

N'ayant pas le coeur à nager ce matin du 30 septembre, elle a décidé d'aller travailler dans le supermarché de ses parents, situé dans le secteur gouvernemental de la ville divisée, près de la ligne de démarcation avec les quartiers rebelles.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires