À 14 ans, ils piratent un distributeur de billets en quelques minutes

13/06/14 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Le Vif

Au Canada, deux adolescents passionnés d'informatique ont réussi à pirater un distributeur automatique de billets pendant leur pause de midi.

À 14 ans, ils piratent un distributeur de billets en quelques minutes

© Capture d'écran Winnipeg Sun

Matthew Hewlett et Caleb Turon (14 ans) ont dégoté sur internet un vieux manuel d'instruction de distributeur automatique expliquant comment prendre le contrôle de la machine, rapporte le Winnipeg Sun. Durant leur pause de midi, les deux jeunes se sont rendus à un distributeur pour tester leur découverte. "Nous avions pensé que ce serait amusant d'essayer, mais nous ne pensions pas que ça pourrait fonctionner", a expliqué Matthew.

Une fois entrés dans le système, les deux adolescents ont dû entrer un code d'accès à six chiffres. Ils ont composé une suite de chiffres très commune et se sont alors aperçus qu'il s'agissait de la bonne combinaison.

Honnêtes, les deux garçons ont alors immédiatement alerté la Banque de Montréal à qui appartenait la machine. Mais lorsqu'ils ont affirmé avoir piraté un distributeur de billets, les employés de la banque ne les ont pas crus, car ils n'avaient pas de preuve.

Les deux jeunes sont alors retournés au distributeur et sont à nouveau entrés dans le système. Ils ont ensuite imprimé des documents indiquant quel montant se trouvait dans la machine, combien de retraits ont été effectués et combien ont été faits sans frais supplémentaires. "Ensuite, j'ai trouvé le moyen de changer les frais que j'ai donc augmentés d'un cent", explique Matthew. En guise de preuve supplémentaire, ils ont également changé le texte d'accueil de la machine : "Allez-vous en, ce distributeur a été piraté".

Repartant avec six documents imprimés, les deux jeunes ont alors été pris au sérieux par les employés de la banque. Très préoccupé, le directeur de la succursale les a alors rencontrés et a affirmé qu'il en parlerait avec le service de sécurité de la banque.

Mais à ce moment-là, Matthew et Caleb avaient leur propre préoccupation : ils étaient en retard pour l'école. Caleb a donc demandé qu'une note d'excuse leur soit rédigée pour justifier leur retard. Ce qui fut fait par le service financier de la banque : "S'il vous plait, veuillez excuser Messieurs Matthew Hewlett et Caleb Turon pour leur retard à l'heure du déjeuner en raison de leur assistance à la sécurité de la Banque de Montréal", a-t-il écrit. Une note qui n'a pas manqué de faire sourciller leur surveillant...

Dans un communiqué, le porte-parole de la banque a affirmé que la direction avait pris connaissance de l'incident et que des mesures de sécurité supplémentaires avaient été prises pour empêcher les accès non autorisés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires