930 résidents français sont impliqués dans le djihad

14/09/14 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Neuf-cent trente personnes résidant habituellement en France sont actuellement impliquées dans le djihad en Irak et en Syrie, indique Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, paru le 14 septembre.

930 résidents français sont impliqués dans le djihad

© Image Globe

Selon lui, "350 (résidents français, ndlr) sont sur place, dont 60 femmes. Environ 180 sont repartis de Syrie et 170 sont en transit vers la zone". Par ailleurs, souligne-t-il, "230 ont exprimé des velléités de départ. À ce total de 930 s'ajoutent 36 personnes décédées là-bas".

Concernant les départs évités ces derniers mois à la suite de la mise en place d'une plate-forme de signalement depuis le printemps, Bernard Cazeneuve a indiqué que "au moins 70" d'entre eux ont pu être évités sur "350 signalements, dont 80 mineurs et 150 femmes". Il doit présenter lundi à l'Assemblée nationale française un plan de lutte contre les filières djihadistes.

En Belgique, où les départs sont recensés depuis 2012, le ministère de l'Intérieur estime qu'entre 300 et 350 résidents belges sont ou ont été impliqués dans le djihad. Ces personnes sont revenues, ont été tuées, ont tenté de partir ou sont parties combattre sur le territoire syrien.

(Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires