42 journalistes ont été tués en 2010

15/12/10 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

Quarante-deux journalistes ont été tués en 2010 dans le monde et le Pakistan est le pays le plus meurtrier pour la presse, selon un rapport publié mercredi à New York par le Comité de protection des journalistes (CPJ).

42 journalistes ont été tués en 2010

© Reuters

Huit journalistes ont été tués au Pakistan, quatre en Irak et trois au Honduras, tout comme au Mexique, précise le CPJ.

Le nombre de victimes a baissé depuis 2009, lorsqu'un record de 72 journalistes tués avait été enregistré, notamment en raison d'un massacre aux Philippines où 12 reporters avaient trouvé la mort.

Outre les 42 journalistes tués dans des circonstances liées à l'exercice de leur profession, 28 autres journalistes sont morts dans des circonstances non clairement définies, ajoute le CPJ.

"La mort de 42 journalistes en 2010, même si elle représente une baisse par rapport aux années précédentes, reste un bilan élevé et inacceptable", a estimé le directeur du CPJ Joel Simon.

Plus de la moitié des 42 journalistes morts ont été assassinés, 40% sont morts dans des zones de combat ou dans d'autres circonstances dangereuses.

Presque toutes les victimes étaient des journalistes locaux. Six d'entre eux travaillaient pour des sites internet.

"Environ 90% des meurtres restent impunis, alors que 60% des victimes avaient signalé avoir reçu des menaces quelques semaines avant leur mort", souligne le CPJ.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires