300 euros pour ne jamais avorter

22/02/12 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

La BKK IHV, une caisse d'assurance maladie allemande, s'est engagée à verser une prime de 300 euros à toutes les femmes qui adhéreraient à ProLife, une association de lutte contre l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

300 euros pour ne jamais avorter

© Thinkstock

L'Allemagne est le pays d'Europe où la population est la plus âgée et où le taux de fécondité est des plus bas. Le pays s'attache depuis plusieurs années à promouvoir les naissances. Une mutuelle allemande a décidé d'accorder une prime de naissance d'un montant de 300 euros pour toute femme qui lutterait contre l'avortement et qui refuserait de s'y adonner en adhérant à l'association Prolife, peut-on lire sur le site internet Myeurop.info.

1.200 femmes engagées

Fondée en Suisse en 1989, ProLife est une association qui milite activement contre l'avortement au travers de campagnes et de slogans parfois "chocs".


Elle compterait actuellement 50.000 membres. Exportée en Allemagne depuis 2009 et partenaire de la BKK IHV depuis 2010, l'association a choisi aujourd'hui de frapper encore plus fort en se servant de l'appât du gain pour recruter de nouvelles adhérentes.

Une proposition légale ?


Selon la loi allemande, les assurances sont dans l'obligation de financer les avortements légaux. En tant que personnes morales de droit public, elles ont également un devoir de neutralité. Le positionnement idéologique de BKK IHV soulève alors la question de savoir si elle agirait en toute légalité.


La caisse d'assurance fait l'objet d'une surveillance par l'Office fédéral des assurances sociales (Bundesversicherungsamt), l'instance étatique contrôlant l'ensemble des caisses du pays. L'Office examine depuis 2011 les différentes offres de l'assurance pour vérifier leur légalité.


Quant à Heinz-Werner Stumpf, directeur de la BKK IHV, il préfère rester discret sur le sujet. Selon le magazine Der Spiegel, il aurait simplement déclaré que les offres proposées par sa caisse d'assurance sont parfaitement conformes au droit allemand.

Le Vif.be

Nos partenaires