30 septembre 1938 : l'illusion des accords de Munich

30/09/16 à 11:24 - Mise à jour à 11:35

Source: Le Vif/l'express

"Ah les cons, s'ils savaient ce qu'ils applaudissent... " A sa plus grande surprise, c'est en héros qu'Edouard Daladier est accueilli en France. Le président du conseil des ministres rentre de Bavière, où il vient de signer un accord important avec Hitler et les autres hommes forts du continent. En apparence, c'est une victoire pour la paix. Mais au fond de lui, l'homme n'est pas dupe. Il sait bien qu'en réalité, il n'a fait que gagner quelques semaines.

Hitler va de conquête en conquête. En 1933, l'homme devient chancelier d'Allemagne. Dans les années qui suivent, il remilitarise la Rhénanie, avant d'annexer l'Autriche. Ces actes sont commis en totale contradiction avec les traités internationaux. Mais le Führer n'en a cure ; c'est lui qui montre la voie. Et la route n'est pas finie. Désireux de construire une Allemagne toujours plus grande, Hitler s'intéresse à présent à la Tchécoslovaquie, l'un des Etats les plus riches d'Europe centrale. S'y tro...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires