21 pays, dont la Belgique, resteront en 2016 dans le nord de l'Afghanistan

23/11/15 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Belga

Une vingtaine de pays -dont la Belgique- se sont engagés lundi à rester présents militairement dans le nord de l'Afghanistan en 2016 aux côtés de la Bundeswehr (armée allemande), a indiqué la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

21 pays, dont la Belgique, resteront en 2016 dans le nord de l'Afghanistan

Un soldat belge à Kunduz, Afghanistan. © BELGA/Gérard Gaudin

Cet engagement a été pris lors d'une conférence à Berlin, destinée à conforter les contributions des 21 pays présents dans le nord de l'Afghanistan aux côtés de l'Allemagne, qui assure le commandement régional de la mission "Resolute Support" de l'Otan chargée de la formation des forces de sécurité afghanes depuis Mazar-i-Sharif, la grande ville du nord afghan.

Quelque 1.500 militaires de cette vingtaine de pays devraient rester stationnés dans cette région en 2016, alors que les plans initiaux prévoyaient leur concentration progressive l'année prochain sur Kaboul, la capitale afghane. Mais les offensives menées par l'insurrection talibane, qui s'est notamment emparée durant trois jours en septembre de la ville de Kunduz (nord), ont contraint l'Alliance atlantique à revoir ses projets de retrait progressif.

"Nous voulons envoyer un signal fort à la population afghane que nous sommes à leurs côtés", a déclaré Ursula von der Leyen à l'issue de cette réunion à laquelle était conviés des représentants de ministères de la Défense de pays membres de l'Otan et "partenaires" (comme la Suède, la Finlande, la Mongolie et la Géorgie), ainsi que le ministre afghan de la Défense, Mohammed Masoom Stanekzai, et le commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, le général américain John Campbell.

De source belge, on indique que la Belgique maintiendra son engagement en 2016 en soutien aux Allemands à Mazar-i-Sharif.

Actuellement, une soixantaine de militaires belges sont déployés en Afghanistan, dont une grosse majorité à Mazar-i-Sharif, sous commandement allemand.

"Resolute Support" comprend actuellement quelque 13.000 hommes, dont une très large majorité d'Américains.

Le gouvernement allemand a décidé mercredi dernier en conseil des ministres de relever légèrement la limite maximale de ses effectifs en Afghanistan, la portant à 980 militaires, contre un plafond actuel de 850 personnes.

"Resolute Support", limitée à la formation, au conseil et à l'assistance aux ANSF, a succédé à la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) en début d'année et était au départ censée se terminer vers la fin 2016. Mais le président américain Barack Obama a annoncé mi-octobre une pause en 2016 dans le retrait des quelque 9.800 soldats américains présents en Afghanistan, face aux difficultés des forces afghanes à tenir leur terrain face aux offensives des talibans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires