1968: Adieu Bobby Kennedy

30/07/17 à 13:00 - Mise à jour à 13:11
Du LeVif/l'Express du 28/07/17

La célèbre agence photo Magnum fête ses 70 ans. Durant tout l'été, arrêt sur sept images emblématiques tirées de Magnum Manifeste, récit d'une aventure photographique qui, à force de témoigner de l'histoire, en fait désormais partie. Cette semaine : le 8 juin 1968, Paul Fusco monte à bord du train qui relie New York à Washington DC, emmenant Robert Francis Kennedy vers sa dernière demeure...

Le 30 janvier 1968, les forces vietcong et l'armée du Nord Vietnam lancent une offensive le jour du Têt - le Nouvel An local - qui surprend totalement les troupes du Sud et leur allié américain : 80 000 combattants communistes attaquent une centaine de localités, occupant même brièvement l'ambassade des Etats-Unis à Saigon. L'humiliation, magistrale, confirme le vent de la défaite, celle d'une guerre injuste : à domicile, le climat insurrectionnel des villes américaines, chauffé par le racisme et la pauvreté, monte d'un cran lorsque Martin Luther King est assassiné à Memphis le 4 avril 1968. Les émeutes à peine apaisées, Robert Francis Kennedy, surnommé Bobby, est à son tour tué le 6 juin à Los Angeles, de trois balles. L'auteur est le Palestinien Sirhan Sirhan dont les motivations s...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires