15 mai 1891 : quand le pape se tourna vers les pauvres

15/05/18 à 09:30 - Mise à jour à 10/05/18 à 21:01
Du Le Vif/L'Express du 10/05/18

Jésus était aux côtés des plus pauvres. Inlassablement, il prenait le parti des gens simples, des enfants. Rendait visite aux malhonnêtes et aux exclus. Soignait les malades et les handicapés. Par la suite, la hiérarchie de l'Eglise catholique n'a pas toujours marché dans ses pas.

Longtemps, les papes et les évêques furent des puissants. Inlassablement, ils prenaient le parti du pouvoir et de la richesse. Fréquentaient les princes et les seigneurs. Soignaient leur image et leur succession. Puis vint Rerum novarum. Un petit tremblement de terre dans le monde catholique.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires