11 mai 1966 : la France est de retour à la table de l'Europe

11/05/16 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Le Vif/l'express

C'est une page noire de l'histoire de la construction européenne qui se tourne. Durant six mois, les " Six " ne furent plus que cinq. Parce que la France estimait qu'elle n'y trouvait plus son compte, elle a délaissé Bruxelles. Un caprice du vieux général de Gaulle ? En partie. Mais pas seulement.

En cette première moitié des années 1960, l'Hexagone n'est certainement pas le meilleur élève de la classe Europe. Il faut dire que le président de Gaulle se veut le chantre d'une France très indépendante et... très française. Paris finit par irriter ses alliés. "Avant le retour au pouvoir du général de Gaulle, nos partenaires s'étaient habitués à une France plus complaisante, témoigne Jean-Marc Boegner, alors représentant permanent de la France auprès des Communautés européennes. Ils prenaient mal leur parti d'avoir affaire à une France qui savait et ce...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires