101 nouvelles drogues découvertes dans l'Union européenne en 2014

09/03/15 à 17:55 - Mise à jour à 19:28

Source: Belga

De nouvelles substances psychoactives ont été détectées dans l'Union européenne l'année dernière au rythme de deux par semaine environ, selon un rapport publié lundi par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA).

101 nouvelles drogues découvertes dans l'Union européenne en 2014

© Reuters

Au total, 101 nouvelles substances ont été signalées au système d'alerte rapide (EWS) de l'UE en 2014, contre 81 en 2013.

Les derniers chiffres portent à plus de 450 le nombre total de substances surveillées par l'agence, dont plus de la moitié ont été identifiées au cours des trois dernières années seulement. Ces résultats ont été révélés à l'occasion de la 58ème session de la Commission des stupéfiants (CND) de l'ONU qui se tient à Vienne (Autriche).

Le CND représente le principal organe de prise de décisions au sein des Nations unies pour le contrôle des drogues. En 2014, la liste des nouvelles substances détectées a été dominée une fois de plus par deux groupes: les cathinones de synthèse (31 substances) et les cannabinoïdes synthétiques (30 substances) - respectivement vendus comme substituts légaux de stimulants et de cannabis.

Ces drogues constituent désormais les deux plus grands groupes surveillés par le EWS et représentent, ensemble, près de deux tiers des nouvelles substances notifiées en 2014. Les dernières données publiées sur les saisies suggèrent une croissance du marché des nouvelles drogues. Entre 2008 et 2013, l'EMCDDA constatait que le nombre de saisies de nouvelles substances à travers l'Europe avait augmenté de près de sept fois.

Quelque 47.000 saisies de nouvelles drogues, pour un poids de plus de 3,1 tonnes, ont été signalées en Europe en 2013. L'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) s'est également alarmé, la semaine dernière dans son rapport annuel, de la multiplication des nouvelles drogues élaborées par les trafiquants pour contourner les interdictions, pointant un "problème de plus en plus grave" de santé publique.

"L'apparition de plus en plus massive, ces dernières années, de nouvelles substances psychoactives non soumises à contrôle est un phénomène véritablement mondial", a noté l'organe rattaché aux Nations unies.

En savoir plus sur:

Nos partenaires