10 choses que vous ne saviez pas sur la famille royale hollandaise

30/04/13 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Le Vif

Impossible d'ignorer que la reine Béatrix a abdiqué ce 30 avril pour laisser la place à son fils Willem-Alexander. Mais la famille d'Orange Nassau a aussi des aspects moins connus. Voici 10 scandales qui ont émaillé l'histoire récente de nos voisins du nord.

10 choses que vous ne saviez pas sur la famille royale hollandaise

© AFP

1. Le roi gorille Willem III a régné sur les Pays-Bas entre 1849 et 1890. Il était connu comme un roi colérique et égoïste qui apparaissait souvent imbibé lors d'évènements publics. On ne sait toujours pas combien d'enfants illégitimes seraient nés de ses oeuvres. Un chiffre d'autant plus difficile à estimer qu'il était de notoriété publique qu'il fréquentait assidûment les maisons de petite vertu. En 1875, lors de vacances en Suisse, il fut même arrêté pour exhibitionnisme. Son comportement pour le moins erratique et peu digne de son rang lui a valu différents surnoms comme le lubrique mandrill, la plus grande crapule du royaume, le cochon royal ou encore la bête des bêtes. Mais le surnom qui a traversé les âges est celui de roi gorille.

2. un prince jetsetteur En 2007, un scandale éclate lorsqu'on apprend que le prince Willem-Alexander et sa femme Máxima Zorreguieta ont acheté une luxueuse villa au Mozambique. Un achat qui ne plait guère au peuple batave en ces temps de crise. En effet, la villa est située dans un parc où seules les personnes qui disposent de cinquante millions d'euros sur leur compte peuvent accéder à la propriété. Malgré le mea culpa princier, ce dernier avouant modestement qu'il était qu'un homme et qu'un homme commettait des erreurs, ce goût pour le luxe fit l'effet d'une bombe. Le couple revend sa villa en 2009 pour acheter une villa en Grèce.

3. Prince de la bière (Prins Pils) Willem-Alexander, le joyeux drille qui lors d'une de ses premières interviews lâche que sa mère a un accent péteux, est durant sa jeunesse un vrai fêtard. Traînant également une réputation de coureur de jupon, il sera affublé du surnom du prince pils ou prince de la bière lors de sa période estudiantine.

4. critiquée pour avoir porté de la fourrure

En 2012, la princesse Maxima est élue au rang peu envié de 'Dom Bontje', ou encore idiote en fourrure. Chaque année ce prix est décerné à une célèbre Hollandaise qui porte de la fourrure. Maxima a été nommé, avec sa fille Amalia, parce qu'elles ont porté en public une veste avec un col en fourrure. Ce titre n'est pas pourtant pas une première pour Maxima puisqu'en 2004 c'est déjà elle qui remporte le prix. La reine Béatrix le décroche pour sa part en 2005.

4."Tu es un peu idiot"

Juste après l'annonce des fiançailles de Willem-Alexander et Maxima, cette dernière annonce officiellement qu'elle prend ses distances face au régime de Videla. Entre 1971 et 1986, le régime dictatorial de Videla fait régner la terreur en Argentine et bafoue les droits de l'homme. Le père de Maxima aurait été informé de certaines mystérieuses disparitions durant cette période. Willem-Alexander voulant minimiser le rôle du père de sa future femme rend publique une lettre de Videla innocentant ce dernier. Un geste fort critiqué dans la presse hollandaise qui met en exergue une manoeuvre qualifiée d'idiote et de peu constructive. La future princesse interrogée sur ce sujet lors d'une conférence de presse s'exclame à propos de son futur mari "il a été un peu idiot". Une expression qui est depuis rentrée dans le langage courant pour désigner quelqu'un qui a fait une bourde.

6. Lien avec la mafia

En 2003, Mabel Wisse Smit, la femme de Johan Friso le deuxième fils de la reine (aujourd'hui dans le coma suite à un accident de ski), est sous le feu des critiques lorsque sont divulgués ses liens supposés avec la mafia. Au début des années 90, Mabel aurait été l'amie d'un chef mafieux, aujourd'hui décédé, Klaas Bruinsma. Bruinsma est devenu très rapidement l'un des principaux dealers de l'histoire des Pays-Bas. Son commerce s'étendait sur la moitié de l'Europe de l'Ouest. Bien que Mabel nie avoir été en contact, et encore moins avoir eu une relation avec ce dernier, de nombreux témoignages abondent pourtant dans ce sens. En 2003 lorsque le scandale éclate, Friso doit choisir entre Mabel et le trône. Il choisira la seconde. Il l'épouse en 2004 et quitte la famille royale.

7. Une reine de 10 ans

Lorsque Willem III meurt en 1890, il laisse derrière lui sa seconde femme Emma et une fille de 10 ans, Wilhelmina. Comme cette dernière est trop jeune pour régner, sa mère va jouer le rôle de régente. Celle-ci entame alors une véritable mission de marketing pour redorer le blason royal en se rendant dans chaque province. À l'âge de 18 ans, Wilhelmina est couronnée et va régner jusqu'en 1948.

8. L'affaire Lockheed

Le Prince Bernhard, le mari de la reine Juliana et le père de Beatrix, fut mêlé à un scandale financier. En 1959, le prince reçoit 1 million de dollars de la compagnie d'aviation américaine Lockheed. Suit, en 1968, une deuxième enveloppe de 100.000 dollars. En échange de ces montants, il s'engage à faire le VRP de la marque auprès des autorités et vole lui-même dans un avion de cette compagnie . L'affaire fut mise en lumière par une commission d'enquête américaine grâce à deux lettres où le prince demande avec insistance d'être payé rapidement. Le prince ne niera jamais l'affaire, mais argua que la somme avait été reversée au fonds mondial de la nature. Devant la ténacité de la commission d'enquête à faire poursuivre son mari, la reine menace d'abdiquer si le prince est effectivement poursuivi. Si la menace fait son effet, le prince n'aura par contre désormais plus le droit d'exercer sa fonction d'inspecteur général et de porter l'uniforme en public. Il devra aussi mettre un terme à toute velléité entrepreneuriale.

9. Une monarchie à vélo

Juliana fut une reine au style relax, modeste et sans chichis. Autant de qualités qui l'ont rendue énormément populaire. Elle se déplace aussi régulièrement à vélo, faisant de la maison royale hollandaise une monarchie de cyclistes. Aimée du peuple, son règne fut pourtant entaché par l'affaire Greet Hofmans. Margaretha Hofmans est une guérisseuse aux méthodes pour le moins alternatives. Appelée au chevet de la princesse Marijke (fille de Juliana), qui souffre d'une maladie oculaire, elle va se lier d'amitié avec la reine. Celle-ci va grandement être influencée par Greet Hofmans, notamment par ses idées pacifistes. Au point que la reine va tenir des discours contraires à la politique du gouvernement. Devant un tel tôlé, la commission des trois sages décide d'éloigner Greet Hofmans de la reine.

10. Princesse sourire

Malgré des débuts difficiles, elle va pourtant peu à peu réussir à conquérir le coeur de ses sujets. En 1958, elle se lance dans une tournée au Surinam où son sourire enjoué la fera entrer dans l'histoire sous le nom de princesse sourire. Un surnom qui lui est resté à travers les années.

(LS)/Trad ML

Nos partenaires