10.000 manifestants pro-russes à Donetsk, Klitschko annule son meeting

09/03/14 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Le Vif

Près de 10.000 manifestants pro-russes se sont rassemblés dimanche à Donetsk, fief russophone de l'Est de l'Ukraine, signant une nouvelle démonstration de force et contraignant le leader pro-européen Vitali Klitschko à annuler un meeting.

10.000 manifestants pro-russes à Donetsk, Klitschko annule son meeting

© AFP

L'ex-champion de boxe, candidat à la présidentielle du 25 mai, avait expliqué à la presse après son arrivée dans ce fief du président déchu Viktor Ianoukovitch vouloir convaincre ses habitants de la nécessité de "rester unis" face aux "provocations" des séparatistes. Il avait dénoncé le "lavage de cerveaux" des médias russes et un afflux de Russes alimentant les manifestations hostiles au nouveau pouvoir à Kiev.

Les partisans d'un rattachement à Moscou du Donbass, bassin minier et industriel dont Donetsk est la capitale, ont afflué à partir de la mi-journée sur la place Lénine, où ils avaient déjà réuni la veille environ 2.000 personnes. "Russie!", "Donetsk, ville russe", "Poutine président", a scandé la foule, qui brandissait des drapeaux russes et du parti communiste et a observé une minute de silence en l'honneur des policiers tués à Kiev lors d'affrontements avec des manifestants pro-européens. "Nous ne voulons entrer ni dans l'Otan, ni dans l'Union européenne, nous ne soutenons pas le gouvernement à Kiev: personne ne les a élus, ils se sont désignés eux-mêmes", a tempêté Alexandre, un manifestant quadragénaire.

Face à ce déferlement, M. Klitschko a annulé le meeting qu'il avait prévu dans l'après-midi à quelques centaines de mètres de la place Lénine. Comme plusieurs bastions industriels russophones de l'Est de l'Ukraine, Donetsk est agitée par des tensions séparatistes depuis la fuite en Russie de M. Ianoukovitch et l'arrivée au pouvoir à Kiev d'un gouvernement issu des rangs du mouvement pro-européen.

Nos partenaires