Inter Environnement se plaint de mesures de rétorsion financières de la part de la Région

04/10/12 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Le Vif

(Belga) L'association Inter Environnement Bruxelles a déploré jeudi le blocage au gouvernement bruxellois de son dossier de subsidiation de ses activités en matière de mobilité depuis 5 mois.

Inter Environnement se plaint de mesures de rétorsion financières de la part de la Région

Cette fédération de comités de quartier et d'associations est issue des luttes urbaines des années '70 contre le développement anarchique du territoire. Selon l'association, cette absence de décision a des incidences concrètes sur l'équilibre financier d'IEB et place les travailleurs salariés d'IEB, "tous solidaires, dans une position de précarité indigne d'un pouvoir public", a-t-elle souligné dans un communiqué diffusé jeudi. IEB attribue ce blocage à un acte de rétorsion face aux recours introduits par elle à l'encontre de projets du gouvernement régional bruxellois. Inter Environnement Bruxelles a souligné à ce sujet que sur plus de 3.500 permis d'urbanisme délivrés, elle avait intenté trois actions juridiques contre des décisions du gouvernement bruxellois. La première concernait une réforme du Code Bruxellois de l'Aménagement du Territoire qu'IEB jugeait contraire aux réglementations européennes en matière de protection de l'environnement. La deuxième porte sur un permis d'urbanisme délivré par la Région pour 6 dispositifs publicitaires de 8m² à installer sur l'espace public en contravention avec le règlement communal d'urbanisme de la Ville de Bruxelles. La troisième concernait le projet de réaménagement complet de l'avenue du Port "passé en force contre l'avis d'une grande partie des administrations et de la société civile". Ce projet a été arrêté à la suite d'une plainte déposée par IEB et un riverain auprès du Procureur du roi de Bruxelles. Le Tribunal de première instance a jugé les travaux illégaux car non conformes au permis, lui-même jugé illégal par défaut de motivation et absence d'un rapport d'incidence environnementale, a rappelé l'association. "Reprocher à IEB ses actions en justice est contraire à la Convention d'Aarhus qui spécifie que les associations oeuvrant pour la protection de l'environnement doivent pouvoir introduire des recours judiciaires", a-t-elle enfin souligné. (VIRGINIE LEFOUR)

Nos partenaires