Installation des exécutifs bruxellois - Fadila Laanan plongée sans transition dans ses nouvelles fonctions

20/07/14 à 20:30 - Mise à jour à 20:30

Source: Le Vif

(Belga) Fadila Laanan, désignée secrétaire d'Etat bruxelloise, notamment à la Propreté Publique, un peu à la surprise générale -y compris à l'intérieur du Parti Socialiste-, a subi dimanche après-midi son baptême du feu en tant que ministre-présidente de la Commission Communautaire française dont elle a lu la déclaration de politique générale devant les députés bruxellois francophones.

Installation des exécutifs bruxellois - Fadila Laanan plongée sans transition dans ses nouvelles fonctions

"La Commission Communautaire française est à un tournant de son histoire institutionnelle qui verra la mise en oeuvre de la sixième réforme de l'Etat et de la Sainte-Emilie", a souligné la nouvelle ministre-présidente. Celle-ci a insisté sur le fait que l'institution francophone bruxelloise, qui ne dispose ni de la capacité de lever des taxes, ni d'emprunter de l'argent, devra mener une réflexion approfondie sur la meilleure manière d'utiliser les deniers publics. Le gros des efforts sera concentré sur les politiques de formation professionnelle, d'aide aux personnes handicapées, d'accueil de la petite enfance et des primo-arrivants, a-t-elle précisé. Mme Laanan n'a pas caché qu'un basculement de la politique d'aide aux personnes handicapées serait envisagé. Les ministres bruxellois francophones participeront à la réflexion de la Commission Communautaire Commune pour que l'Organisme d'Intérêt Public bi-communautaire encore à créer prenne en charge les compétences actuelles ou agisse en complémentarité en ce qui concerne le service "Phare" d'aide aux personnes handicapées de la CoCof. On prendra le temps d'y réfléchir au cours des prochains mois, et le collège adoptera le principe du 'standstill' pour assurer la préservation d'agréments et de financements acquis par les institutions actives à Bruxelles, au-delà de tout transfert. L'offre de formation professionnelle sera portée à au moins 20.000 places pour 20.000 participants à l'horizon 2020. Le collège veut par ailleurs augmenter le nombre de places sur les différents sites d'enseignement de son ressort avec un objectif de 1.500 places d'ici 5 ans. (Belga)

Nos partenaires