Vivre en autarcie en haut d'un mât

17/07/15 à 16:30 - Mise à jour à 15:46

C'est une nouvelle expérience complètement décalée qu'Abraham Poincheval, un artiste travaillant à Marseille, livre depuis près d'une semaine. Il retrouvera la terre ferme demain après une semaine passée à 6 mètres de haut.

Vivre en autarcie en haut d'un mât

Le mât de 6 mètres de haut situé à Esquibien dans le Finistère © Béatrice Legrand

Depuis samedi dernier, Abraham Poincheval, un artiste de 43 ans a décidé de participer à une expérience hors du commun dans le cadre de l'exposition "La rhétorique des marées". Il s'est lancé un pari fou : vivre en autarcie pendant une semaine sur une plateforme de 2m² portée par un mât à 6 mètres de hauteur. La structure baptisée "la vigie" est située à Esquibien dans le Finistère et peut résister à des vents de 100km/heure. Depuis une semaine, l'homme réalise une performance artistique qui attire beaucoup de touristes. Il faut dire qu'à cette hauteur, on aperçoit le mât de loin.

Une expérience de plus dans sa liste

Abraham Poincheval est un adepte de ce genre de défis. En général, il aime travailler en dehors de son atelier où il invente des expériences itinérantes ou sédentaires pour découvrir le monde. C'est d'ailleurs ce qui l'a poussé à traverser la France en ligne droite à l'aide d'une boussole, de Nantes à Caen puis jusqu'à Metz, en enjambant les maisons et les cours d'eau. En 2008, il réalise également un voyage sous terre durant vingt jours à Murcia, en Espagne.

Plus récemment, il a décidé de passer une semaine dans un trou de d'1,70m et de 60 cm de diamètre recouvert d'une pierre d'une tonne sous le parvis de l'hôtel de ville de Tours. La dernière expérience l'a emmené encore plus loin. Il a vécu pendant treize jours dans la peau d'un ours brun naturalisé au Musée de la chasse et de la nature à Paris, ne disposant que du strict nécessaire à sa survie et étant épié en permanence par deux caméras de surveillance.

par Fanny Dehaye

Nos partenaires