Urine, parfum en vogue dans un tiers des stations de métro bruxelloises

02/07/10 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Le Vif

Une étude révèle que 23 stations de métro de la capitale empestent l'urine. Les chiffres sont accablants : pas ou peu de toilettes, 3 sur 66 stations accessibles aux personnes handicapées, chewing-gum, graffitis et poubelles débordantes...

Urine, parfum en vogue dans un tiers des stations de métro bruxelloises

© thinkstock

Jeff Van Damme (Sp.a), membre du parlement de la Région Bruxelles-Capitale avait flairé l'étendue du problème. L'étude commandée par celui-ci dévoile que seules 11 stations disposent de lieux d'aisance sur 66.

La logique voudrait qu'il s'agisse des stations les plus fréquentées qui disposent de toilettes, il n'en est rien. Arts-Loi ou Schuman à deux, trois arrêts de la gare centrale ne disposent pas de WC.

Dans les onze "privilégiées", la signalisation pour s'y rendre serait insuffisante. Si on réduit les critères de recherche à celles accessibles aux personnes handicapées, il ne reste plus que 3 "petits-coins".

Pour compléter le tableau, les détritus, chewing-gums et graffitis souillent amplement ces gares. Le Sp.a reconnait les efforts de la Stib (société de transport bruxelloise) pour maintenir ses infrastructures propres, mais le résultat est encore loin d'être optimal.

Dans le top 10 des stations les plus sales, on retrouve Beekkant, la Bourse, Bockstael, Herman-Debroux, Les Etangs-Noirs, Anneessens, Hankar, Lemonnier...

Les scores de chacune des stations peuvent être consultés sur www.metronet.be.

Eve Boidron, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires