Une sextape d'une minute met la Chine en émoi

17/07/15 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: De Standaard

La Chine semble subjuguée par une sextape d'une minute dans des cabines d'essayage de la firme Uniqlo. Si la vidéo fait un carton sur internet, elle ne fait pas du tout rire les autorités qui y voient un affront aux valeurs socialiste du pays. Au point qu'elles ont lancé une véritable chasse à l'homme pour retrouver les auteurs.

La vidéo dure à peine une minute et ne montre pas grand-chose de passionnant si ce n'est un homme et une femme qui font l'amour dans une cabine d'essayage de la marque japonaise Uniqlo. Le magasin est situé dans le quartier de Sanlitun, un quartier de Pékin assez touristique où de nombreuses enseignes internationales sont représentées.

Avant que les autorités interviennent, la marque avait déjà fait savoir que "ses cabines devaient être utilisées de manière décente" tout en démentant les rumeurs d'un simple coup de pub. Un statut qui a encore davantage mis le feu aux poudres, les internautes trouvant la réaction de la marque si drôle qu'ils l'ont encore davantage partagée sur les réseaux sociaux.

Si cette vidéo fait beaucoup rire la jeunesse chinoise, il n'en va pas de même pour les autorités qui se sont lancées dans une véritable chasse à l'homme. "Cela viole les valeurs essentielles du socialisme. Cette vidéo vulgaire doit être retirée aussi vite que possible. Tous les moyens nécessaires seront mis en place pour punir ce crime". C'est tout de suite beaucoup moins drôle lorsqu'on sait que la diffusion d'oeuvres pornographiques est passible de deux ans de prison en Chine.

Quoi qu'il en soit, cela n'a pas empêché les adeptes du shopping de se ruer devant le magasin où a eu lieu cette désormais scène d'anthologie pour s'immortaliser à grand coup de selfie. Au point qu'un périmètre de sécurité a même dû être mis en place par la police pour éloigner la foule autour du magasin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires