Une réplique du Titanic fabriquée en Chine

27/02/13 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Le Vif

Le milliardaire australien Clive Palmer réalise son rêve en construisant une réplique du célèbre Titanic. C'est une entreprise navale chinoise qui va construire le paquebot. Livraison prévue en 2016.

Une réplique du Titanic fabriquée en Chine

© Reuters

Le Titanic II pourra recevoir 2400 passagers et 900 hommes d'équipage. Cette réplique du célèbre paquebot mesurera 270 mètres de long et 53 mètres de haut. Il aura à son bord pas moins de 840 pièces, dont plusieurs restaurants, gymnases, piscines, bibliothèques et luxueuses cabines.

Le nouveau paquebot pourra toutefois compter sur l'évolution technologique et sera équipé d'un matériel de navigation de pointe. Il devrait également y avoir assez de canots de sauvetage et d'escaliers de secours pour tout le monde... Les quatre cheminées seront reconstituées même si les moteurs fonctionneront au diesel et non plus au charbon.

Quelques craintes "Il reste difficile de construire la réplique d'un paquebot de luxe", a confié Ge Biao, directeur du chantier naval à une agence de presse chinoise. Mais c'est aussi le savoir-faire chinois qui inquiète. La qualité et les conditions de travail chinoises sont souvent pointées du doigt. La Chine est certes leadeur des constructions rapides, mais a pour habitude de travailler avec de la marchandise de second ordre. "Des scandales fréquents ont décrédibilisé le 'Made in China', devenu le synonyme de malfaçon et de qualité médiocre", déclare le Global Times. À noter que la Chine n'a toujours pas fait ses preuves en termes de construction navale, le pays a une production de 3 % de construction navale contre 70 % pour l'Europe, selon les chiffres du Point.fr. L'acier riveté du Titanic laissera place à un acier soudé. C'était justement ces rivets de piètre qualité qui avaient causé, en partie, la fin précipitée du Titanic.

Avis aux amateurs, le billet pour la traversée d'inauguration de paquebot devrait coûter un million de dollars !

En savoir plus sur:

Nos partenaires