Une radio accusée d'être "complice de l'islamisme" se transforme en "Djihad FM"

26/05/15 à 09:09 - Mise à jour à 10:01

"Si on te frappe sur la joue droite, tends aussi la gauche." En l'occurrence, les animateurs de Beur FM le font même avec humour. Accusés par Marianne d'être "complices de l'islamisme", les journalistes de l'émission "Les zinformés" ont répondu en vidéo.

C'est le dossier de couverture d'un numéro spécial de Marianne: "Alliés objectifs, compagnons de route, idiots utiles: les complices de l'islamisme". Parmi ces "complices", les animateurs de l'émission "Les zinformés" sur Beur FM, particulièrement visés dans un article de Vladimir de Gmeline qui épingle "de douteuses digressions qui en disent long sur la fracture idéologique qui s'est installée entre la République et certains de ses enfants".

La réponse humoristique des concernés, épinglée par Les Inrocks, vaut le détour, où Beur FM se renomme pour l'occasion "Djihad FM". Avec une matinale animée par "Abou Dsouffle", une météo d'Alep pour les combattants en Syrie, ou encore des collaboratrices surveillées de près: "parle vite, sinon je te lapide".

En savoir plus sur:

Nos partenaires