Une île écossaise, 26 habitants, un voleur: une énigme digne d'un Agatha Christie

25/06/15 à 10:06 - Mise à jour à 10:28

Source: The Guardian

Une vingtaine de personnes vivent sur la petite île de Canna, au large des Highlands écossais, dans la plus grande entraide et confiance. Du moins, jusqu'à ce qu'un vol soit perpétré dans le magasin communautaire du village. Depuis s'est installé dans l'île un climat de suspicion digne d'un roman d'Agatha Christie.

Une île écossaise, 26 habitants, un voleur: une énigme digne d'un Agatha Christie

L'île écossaise de Canna. © Google Maps

L'île écossaise de Canna est un confetti au large de l'Ecosse. Longue de sept kilomètres et large d'un demi-kilomètre, elle n'est plus habitée que par précisément 26 personnes alors qu'ils étaient près de 500 autrefois. Canna affiche un taux 0 de criminalité depuis ces cinquante dernières années. Cette atmosphère de confiance vient d'être rompue par un vol perpétré dans le magasin local. Un individu y a pillé un stock de friandises, il a aussi subtilisé des piles et des produits de toilette. Pire, il a même eu le culot d'emporter six bonnets en laine, tricotés par Julie McCabe, la gestionnaire du magasin. Le montant du délit est estimé à 200 livres rapporte The Guardian. Un autre magasin a aussi été visité au même moment, Hebridean Beauty situé sur le port s'est ainsi vu voler 20 livres en cash et pour 120 livres de produits cosmétiques.

La communauté insulaire est en émoi, car le dernier vol répertorié sur l'île remonte aux années soixante, lorsqu'une assiette en bois sculpté avait disparu de l'église, rapporte le quotidien anglais. Tous les résidents se regardent désormais en chiens de faïence. Mais qui a bien pu commettre un tel acte? La police a été mise au courant du cambriolage, mais le poste le plus proche se trouve sur le continent écossais, ce qui ne facilite pas l'enquête.

"Honesty-box"

Pour rajouter une couche au psychodrame, la boutique visitée par le voleur est tenue par des bénévoles. Ce sont principalement des produits de première nécessité et des souvenirs qui y sont mis en vente. Les portes de ce petit magasin restent ouvertes jour et nuit afin que les pêcheurs puissent à tout moment s'y réapprovisionner et utiliser la connexion wifi gratuite. L'argent est glissé dans une petite boîte, appelée très justement "honesty-box" (boîte de l'honnêteté). Les clients y laissent une note sur laquelle figure la liste des articles qu'ils ont achetés. Selon The Guardian, ce concept d' "honesty-box" est très répandu sur les îles écossaises, y compris dans les hôtels.

Ce vol rare bouleverse le quotidien des habitants: "C'est assez choquant ", déclare Julie McCabe. Nous pensons à installer une caméra, mais nous ne voulons pas le faire. Cela va à l'encontre même de la conception d'honnêteté", précise-t-elle. La propriétaire de la boutique veut dorénavant fermer les portes du magasin la nuit. Car c'est tout un pan de la tradition de l'île qui pourrait bien disparaître suite à ce menu larcin dont l'auteur n'a pas encore été identifié. "Espérons toutefois que l'incident ne les forcera pas à changer leur mode de vie. La société moderne et la vie sur l'île ne sont pas toujours parfaitement alignées, mais je préfèrerais que les îles conservent leur caractère", s'inquiète le député écossais Mike Russel.

Le vol de l'assiette en bois commis dans les années soixante n'a jamais été résolu. Le butin n'a jamais été retrouvé. En sera-t-il de même pour ces vols? L'énigme reste pour le moment entière. Julien Innes, le policier en charge de l'enquête ne soupçonne pas un résident de l'île mais plutôt un touriste qui aurait accosté sur l'île la nuit du délit. "Le nombre de visiteurs sur l'île à cette période est limité, nous les connaissons", déclare-t-il à la presse locale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires