Un congé de "patte-ternité", pour prendre soin de son animal de compagnie

09/05/16 à 13:19 - Mise à jour à 13:35

Après les congés de maternité et de paternité, des entreprise anglaises et américaines octroient dorénavant des congés de " patte-ternité " (en anglais : " paw-ternity "), soit une semaine de congé supplémentaire par an pour s'occuper de son fidèle compagnon.

Un congé de "patte-ternité", pour prendre soin de son animal de compagnie

Un couple s'occupe de son chien. © Getty Images

C'est bien connu, le chien est le meilleur ami de l'homme. Désormais, certains salariés britanniques possédant un compagnon à quatre pattes pourront bénéficier de congés payés pour s'en occuper. En fonction de la situation de l'entreprise, les employés qui ont un chien, un chat ou un autre animal de compagnie nécessitant des soins, pourront quitter leur poste pour se rendre auprès de leur boule de poils.

Le patron de la société anglaise BitSol Solution, Greg Buchanan, a déclaré dans une interview à USA Today : "De nos jours, les animaux sont comme des enfants, donc pourquoi les employés ne pourraient-ils pas avoir un congé à leur arrivée ?". Ces congés rémunérés peuvent également servir dans d'autres cas, comme accompagner l'animal chez le vétérinaire, l'éduquer ou être présent dans ses derniers instants.

Le patron de la société basée à Manchester s'est inspiré de sa propre expérience :"Nous avons adopté un chiot dans un refuge, j'ai donc pris une semaine de congé pour m'assurer que tout se passe bien et lui fixer des limites". Selon lui, ces congés de "patte-ternité" sont bénéfiques pour le moral du personnel et l'encourage à s'investir dans son travail même si des limites ont été fixées. "Nous analysons la situation au cas par cas, explique Greg Buchanan, si quelqu'un demande un congé pour son poisson rouge, ce sera non car ce n'est pas ce à quoi ce congé est destiné".

Ces vacances au nom de "la parentalité d'un animal domestique" ne sont pourtant pas une exception. Le concept existe déjà aux Etats-Unis dans certaines boîtes comme la chaîne d'hôtels "Kimpton" ou l'assureur Trupianon. Alors que le premier offre trois jours de congé pour faire le deuil d'un animal de compagnie ; le second fait encore mieux en proposant un produit d'assurance pour l'animal en question, mais aussi une journée de congé en cas de décès, la possibilité de l'emmener sur le lieu de travail ou un service de promenade pour les chiens. A quand ce genre de congé accordé en Belgique ?

Par Axelle Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires