Un café niçois surtaxe les clients grossiers

13/12/13 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Le Vif

Fatigué par les clients peu aimables, Fabrice Pepino, le propriétaire de La petite Syrah, un café niçois, a décidé de ramener la politesse dans son établissement en variant les prix du café en fonction de la courtoisie affichée par le client.

Un café niçois surtaxe les clients grossiers

© Twitter/@tokai06

Le tableau placardé dans l'établissement est on ne peut plus clair : "Un café: 7 euros. Un café, s'il vous plaît: 4,25 euros. Bonjour, un café, s'il vous plaît: 1,40 euros".

Ce qui a commencé comme une blague fait le buzz sur les réseaux sociaux, au grand étonnement de Fabrice Peppino. "On vit quand même dans un drôle de monde. Voilà trois ans que l'on met toute notre passion dans ce qu'on fait, qu'on essaie d'offrir une cuisine de qualité, de choisir des vins sympathiques... Et qu'est-ce qui fait le buzz ? Quelques mots griffonnés sur une ardoise" a-t-il confié au quotidien Nice-Matin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires