Trois pubs que vous ne verrez plus...

02/05/13 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

De mauvais goûts, injurieuses ou même franchement racistes, ces trois publicités ont été retirées suite au tôlé public qu'elles ont suscité. Elles n'en revivent que de plus belle sur le net puisque de la mauvaise publicité... reste de la publicité.

Trois pubs que vous ne verrez plus...

© Capture d'écran

Ces trois publicités de General Motors, Hyundai, Pepsi ont soulevé une montagne de critiques au point qu'elles ont été retirées et ne sont désormais plus visibles... sauf sur le net où elles font le buzz.

La pub la plus raciste du monde

Cette pub vante les qualités de la boisson Mountain Dew d'une façon que beaucoup pourrait qualifier de raciste. Une femme visiblement passée à tabac doit reconnaître celui qui l'a agressée. En ligne, devant elle, des noirs et une chèvre teigneuse à souhait. Ce clip qui a été jugé le plus raciste de tous les temps, véhicule l'idée que tous les suspects sont forcément noirs et va même jusqu'à glorifier la violence faite aux femmes. En un clin d'oeil la pub a été retirée et le réalisateur s'est excusé arguant qu'il s'agissait d'utiliser les clichés pour en jouer avec humour.

GM est à l'ouest

Parfois c'est la bande-son qui choque plus que les images. General Motors vient d'en faire l'expérience. "Oriental Swing" est une chanson de 1938 truffée de stéréotypes raciaux. Le texte provoque bien plus de remous maintenant que dans les années trente, au point que Chevrolet a dû retirer la pub.

Hyundai et son clip sur le suicide

La semaine dernière Hyundai a suscité un tollé avec sa pub qui argue qu'il est impossible de se suicider avec les gaz qui s'échappent de la Hyundai puisque ceux-ci sont trop propres et purs pour cela. Peu de gens ont trouvé cela très subtil comme message. La marque non plus. D'ailleurs, ce n'est pas elle qui est à l'origine de cette pub. En réalité, celle-ci a été réalisée par une boîte de publicité Innocean Worldwide Europe qui souhaitait faire de la pub virale et a lancé ce spot sur YouTube à titre expérimental. Devant l'avalanche de critiques, la marque a dû tout de même s'excuser pour une pub qu'elle n'avait jamais demandée.


Nos partenaires