Three pregnant dads: le journal de bord de trois hommes "enceints"

26/02/15 à 16:28 - Mise à jour à 27/02/15 à 14:39

Source: Le Vif/l'express

Trois quadras britanniques ont décidé de tenter l'expérience de vivre le neuvième mois d'une grossesse en portant un "ventre d'empathie", soit une poche de 15 kilos qui simulent le poids et les mouvements d'un bébé. Ils racontent chacun leur ressenti sur leur blog commun.

Three pregnant dads: le journal de bord de trois hommes "enceints"

© Three pregnant dads/screenshot

Les "empathy bellies" - les "ventres d'empathie" en VF - sont de drôles de poches ventrales remplies d'eau qui permettent au futur papa de s'imaginer le poids du foetus et ses conséquences sur le corps. Dans ces gros coussins sont aussi insérées des boules de plomb qui permettent de reproduire les sensations ressenties quand le bébé à venir bouge dans le ventre de la mère. Mais ce n'est pas tout, une poche remplie de sable, située sous le ventre, appuie sur la vessie pour stimuler les fréquentes envies d'uriner des femmes enceintes.

Trois hommes britanniques, tous les 3 dans la quarantaine bien frappée, Jason, Steve et Jonny, ont décidé de vivre le dernier mois d'une grossesse en portant cette combinaison de 15 kilos toute la journée. Ils ne l'enlèvent que pour prendre leur douche et stopperont l'expérience le 15 mars 2015, jour de la fête des mères au Royaume-Uni, selon le site de Slate.

Tous les trois alimentent un journal de bord, intitulé Three Pregnant Dads, tout au long de ce mois de fausse gestation. Ils y relatent les désagréments rencontrés à travers des témoignages écrits et filmés. Jason déclare ainsi avoir l'impression d'être toujours "au lendemain d'un match de rugby" et découvre les joies du fauteuil à roulettes de son bureau pour pouvoir se déplacer. Steve raconte le passage cocasse aux contrôles X-Ray d'un aéroport tandis que Jonny explique, énervé, ses difficultés à dormir affublé de ce gros coussin.

Mais au-delà de l'expérience d'empathie avec toutes les femmes enceintes, l'expérience est surtout une opération de promotion pour leur livre The Book of Mom, en prévision de la fête des Mères même s'ils affirment que leur initiative vise en premier lieu à se mettre à la place des femmes. Steve va même jusqu'à "bercer, tapoter et parler" à son ventre rond factice. Tous trois affirment avoir désormais "un immense respect pour toutes les femmes enceintes".

Dans cette tendance de sensibilisation des hommes aux déboires de la grossesse, l'émission néerlandaise Proefkonijnen avait convaincu en 2013 deux hommes d'expérimenter les douleurs des contractions ressenties lors du "travail" de l'accouchement. Des électrodes avaient été placées sur leurs ventres et envoyaient des décharges de plus en plus fortes. Un moment assez douloureux à revoir dans cette vidéo:

En savoir plus sur:

Nos partenaires