Suisse: ruée lors d'une distribution gratuite de billets de banque

14/03/16 à 14:15 - Mise à jour à 14:16

Source: Afp

Les partisans du référendum pour la création en Suisse d'un revenu de base inconditionnel pour tous ont lancé lundi leur campagne électorale en offrant aux passants 10.000 francs suisses (9.000 euros), en coupures de 10 francs suisses (9 euros), dans la gare de Zurich, créant une véritable cohue.

Suisse: ruée lors d'une distribution gratuite de billets de banque

© iStock

"Surprise. 10.000 CHF sont distribués", ont annoncé quelques heures avant les coordinateurs de la campagne sur leur compte twitter (Grundeinkommen).

Ils ont également mis en ligne des photos de la distribution, où l'on peut voir une foule de personnes cherchant à obtenir les billets dans le hall de la gare centrale de Zurich.

Le 5 juin, les Suisses seront appelés à se prononcer sur l'initiative populaire "pour un revenu de base inconditionnel", qui est combattue à droite et par les syndicats, et qui ne compte que sur quelques soutiens à gauche.

Cette initiative vise à permettre à toutes les personnes vivant en Suisse de mener "une existence digne". Le montant du revenu de base devra être réglé au niveau de la loi, mais les personnes à l'origine de cette initiative parlent de la distribution d'une rente mensuelle, sans condition ni contrepartie, de 2.500 francs suisses (2.280 euros) par adulte et de 625 francs pour les enfants et adolescents.

Selon le gouvernement, qui s'oppose au projet, le financement du revenu de base inconditionnel ferait peser une charge énorme sur l'économie.

Instaurer un revenu de base pour tous coûterait en tout 208 milliards de francs suisses, selon les calculs du gouvernement. Environ 128 milliards pourraient être trouvés via la part de 2.500 francs déjà versée dans les impôts actuels. Environ 55 millions peuvent être dégagés en remplaçant une partie des sommes versées par les assurances sociales par le revenu de base. Reste 25 milliards à trouver.

Si le texte est adopté, les autorités politiques ont l'obligation de le mettre en oeuvre, sur la base du principe que le peuple est souverain en Suisse.

Les organisateurs de la campagne avaient déjà fait parler d'eux il y a quelques mois en versant des milliers de pièces de cinq centimes sur la place devant le palais fédéral pour marquer le dépôt du texte. Et ils promettent de nouvelles actions pour convaincre les citoyens de voter oui le 5 juin.

Le système de démocratie directe en vigueur en Suisse permet à tous de récolter 100.000 signatures sur un texte, appelé initiative, et de le soumettre ensuite au vote de l'ensemble de la population fédérale.

Nos partenaires