Snober pour réussir

05/12/16 à 14:20 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Figaro

Être avenant n'est pas la meilleure façon de faire carrière. Être snob par contre permettrait, dans certaines professions, de plus facilement trouver son chemin vers le sommet dit le Figaro.

Snober pour réussir

Anna Wintour et David Beckham © Reuters

Être serviable et compétent ne suffit pas toujours pour monter les échelons. Parfois une dose de hauteur, voire de snobisme, peut être ce "je-ne-sais-quoi" qui vous permettra de gagner en stature. Et cela serait surtout vrai pour les femmes précise encore le Figaro. En n'étalant pas sa vie privée ou en ne déjeunant pas tous les midis avec ses collègues, on instaure une certaine distance de bon aloi. "Plus on monte dans la hiérarchie, moins on partage son intimité" dit Chin-Ning Chu, l'auteure de L'art de la guerre pour les femmes, dans les colonnes du Figaro.

La personne snob ne s'intéresse pas aux autres, sourit et parle peu. Elle se nimbe de mystère, ou du moins essaye d'en donner l'impression. "Ne rien dire est une vraie stratégie de communication qui vous rend plus attractif" dit la coach Pascale Baumeister interviewée par le figaro.

Cependant le snobisme ne passe pas dans tous les secteurs. Le fait d'être snob est particulièrement peu prisé dans le monde des start-ups par exemple. Par ailleurs le dédain et l'arrogance peuvent paraître bénéfiques sur le court terme (les collègues ou subordonnés évitent d'être l'objet de vos remontrances), ils le sont rarement sur le long terme. Ces deux attitudes ont souvent un effet boomerang qui risque de faire mal lorsque le sous-fifre vous dépasse dans la hiérarchie.

Enfin, "pour gravir les échelons, tout est question de réseau, de contacts et d'environnement" précise la coach Baumeister dans le Figaro. "On est surtout remarqué quand on sait se rendre indispensable" conclut-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos