Royaume-Uni : un clown rôde dans les rues de Northampton

18/09/13 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Le Vif

Depuis vendredi 13, un clown sème la panique dans la petite ville anglaise de Northampton. Visiblement inspiré de "Ça" de Stephen King, il terrorise une partie de la population.

Royaume-Uni : un clown rôde dans les rues de Northampton

© Twitter

Dans le film "Ça", adapté en 1990 d'un roman de Stephen King, un clown tueur d'enfants terrifiait les téléspectateurs. Ici, le clown se contente de rester immobile et de fixer les passants, selon The Independent. Quelques fois, il les gratifie d'un signe de la main, lent et effrayant.

D'après le quotidien de la région, The Northampton Herald and Post, le clown aurait même frappé à la porte d'une habitante, lui proposant de repeindre ses fenêtres tout en arborant un sourire sadique. Devant cette offre un peu inquiétante et étant donné qu'il n'avait avec lui ni peinture ni pinceaux, elle a prévenu la police.

Les réseaux sociaux s'emparent de l'affaire

Sur Twitter, chacun y va de son commentaire sous le hashtag #northamptonclown. Des internautes, ayant surpris le clown en rue, y postent les photos qu'ils ont prises de lui.

La page Facebook "Repérez le clown de Northampton", censée avoir été créée par le mystérieux clown, a déjà recueilli plus de 60 000 likes. Il y sème des indices sur les prochains endroits où il fera son apparition. L'engouement est tel que des habitants font réellement le tour de la ville en espérant l'apercevoir.

Si certains trouvent "ça" amusant, d'autres se font de plus en plus menaçants. Sur cette même page Facebook, les coulrophobes lui adressent des messages intimidants. Pour rassurer tout le monde, le clown a répondu qu'il n'était pas en possession d'une arme : "Trop de haine, pas assez d'amour. Non, je ne porte pas de couteau sur moi. Ce sont simplement des rumeurs stupides répandues par des personnes stupides", clame-t-il en concluant "Beep beep", l'expression favorite du clown maléfique de Stephen King.

À l'heure actuelle, personne ne sait qui se cache derrière cette chevelure rouge et ce visage blanc. Il pourrait en réalité s'agir de deux adolescents selon quelques sources, mais rien n'est encore officiel. En attendant qu'il soit démasqué, les habitants de Northampton se méfient toujours lors de leur promenade nocturne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires